Ligue 1: Revivez le retour de Neymar et la victoire tranquille du PSG contre Lille (2-0)

FOOTBALL Choc entre deux équipes de Ligue des champions avant le retour de la Coupe d'Europe

J.L.

— 

Mauro Icardi a ouvert le score face au Losc.
Mauro Icardi a ouvert le score face au Losc. — FRANCK FIFE / AFP

Allez terminado pour ce soir. Paris n'a pas forcé son talent contre une équipe lillois qui a commencé à jouer à la 70e minute, ce qui fait un peu tard vous en conviendrez. On se retrouve demain pour Lyon-Nice et plein d'autres choses. Des Bises. 

88e: Encore une journée désastreuse qui s'annonce sur MPG pour bibi. Neymar nul et Rémy qui foire un but tout fait. Jeu de merde. 

85e: Draxler pas chatard jusqu'au bout. Cet intérieur du pied méritait mieux...

82e: Yazici fait du bien aux Lillois depuis qu'il est sur la pelouse. A se demander pourquoi Galthié a attendu si longtemps avant de montrer un peu d'ambition

78e: Entrée de Cavani sous les vivas du Parc. Ca fait mal au coeur de le dire, mais à moins d'une blessure d'Icardi, je vois pas comment il va jouer autre chose que la Coupe de la Ligue le Matador

75e; Rémy t'es sérieux là????? Le pressing lillois sans Di Maria offre une occasion en or à l'ancien international qui a préféré tuer une pauvre famille de taupes qui demandait rien à personne. 

72e: Comme Neymar, Mbappé tente beaucoup de dribbles pour se mettre en confiance. Comme le Brésilien, il a un pourcentage de réussite proche du néant

68e: Un peu engoncé Kylian sur ce cadeau de Gabriel. Il met des plombes à démarrer et se retrouve obligé de frapper en angle fermé. Maignan est sur le coup.

65e: Neymar aura donc joué une grosse heure sans être éblouissant. Il est d'ailleurs remplacé sous quelques sifflets. Entrée de Mbappé. 

62e: Draxler il fait zizir ce soir. Longtemps que je l'avais pas vu aussi incisif dans une position délicate pour lui, au milieu en 4-3-3 avec Neymar qui fait ce qu'il veut. Gros match du Teuton. 

58e: ARAUJO PAS MAL !!!! Passe immonde de Gueye en retrait quio atterrit sur le Brésilien. Il arrive à se donner du temps pour frapper mais Navas couvrait bien son poteau

55eDRAXLER ASSASSIN !!! Ce qu'il rate le bougre. Enorme oubli de la défense nordiste plein axe et l'Allemand envoie une sacoche à Munich

52e: Toujours à la recherche d'un centre réussi de Meunier. Je vous tiens au courant. 

49e: Quelque soit le déroulé du match, je suis toujours impressionné par l'impact physique de Benjamin André. Il a l'air de rien mais je suis sûr qu'il tourne à une dizaine de contusions par match chez l'adversaire. Quel raton. 

46e: Allez on repart au Parc, où la température descend dangereusement. Si je finis en congère dites à ma femme et à mes enfants que je les aime. 

Mi-temps sans histoire pour Paris. 2-0, Neymar qui reprend tranquillou, la vie est belle

43e; Rui Fonte pas loin de la correctionnelle sur cette ouverture saumon/caviar de Julian Draxleeeeeeeeeer pour Icardi. Il arrache le ballon et les deux tibias de Mauro. "Jouez" dit l'arbitre

39e: Pas entièrement convaincu que la première mi-temps que nous offre Neymar suffise à lui assurer une place dans le onze mardi soir si Kyky n'a plus la gastro. Il force plus que l'armée française pour accuser Dreyfus

35e: Icardi c'est fou l'adresse qu'il peut avoir dans la surface. Là il vient te faire une reprise à moitié en faisant de la danse classique et si elle est pas contrée c'est lulu. 

31eDI MARIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAA !!!! Neymar en avait trop fait au départ mais jolie transition de Draxler qui récupère puis sert Angelito dans sa position préférée. Plat du pied petit filet opposé comme papa dans maman. 2-0

26e: Petite gourmandise de Neymar, la première ce soir. une talonnade dans la course pour Angelito. Mais c'est bien couvert par Djalo. Paris maîtrise après une entame endormie. 

23e: Le flanc gauche de la défense lilloise c'est la bande d'arrêt d'urgence, et Di Maria c'est la bagnole de police qui file à toute blinde alors que c'est bouchonné de partout. Du drame du 3-5-2 quand ton latéral est trop haut

19e: Maignan maintient le suspense !!! Enfin, c'est surtout Gueye qui a tout fait pour pas la mettre avec ce plat du pied tout mollasson. Lille est déjà sur un fil. 

16eANNONCE COMPTE TRIPLE. Cette fois c'est Gueye qui est lancé sur le côté droit et son centre parvient à toucher Icardi qui la pousse tranquillement. 1-0 Paris

12e: Paris commence à faire mal sur les dédoublements. Plusieurs centres sont coupés in extremis devant le chacal des surfaces Icardi. Ca se précise

9e: Nouveau moment de flottement dans la surface parisienne. Meunier ne sait pas quoi faire et Benjamin André est un poil trop petit pour rabattre de la tête

6e: Neymar est déjà aller brouter de la pelouse une ou deux fois. Les réflexes sont là on plonge toujours aussi vite à terre. 

3eNAVAAAAAAAAAAAS !!!! Paris pas loin de se faire doucheer d'entrée sur un bon mouvement déclenché par Ikoné. Mais la frappe de Xeka ne surprend pas Keylor. 

1eC'EST PARTI POUR LE SHOW

20h41: Pendant que le Parc se remplit (tout) petit à petit, Thiago Silva reçoit le trophée du meilleur joueur du mois d'octobre. On n'est que le 22 novembre ça va pas trop de retard

 

20h35: Notez que Kylian est remis de sa grippe puisqu''il est bien sur le banc, mais peu probable qu'on le voit plus d'un quart d'heure si on le voit. 

20h19: Côté lillois, laissez-moi vous dire que Galthié a renoncé à l'idée même d'ambition. Le vieux 5-3-2 du grenier avec trois milieux défensifs et le pauvre Ikoné devant avec Araujo. Courage les gars. 

 

20h15: La grande nouvelle du soir, donc, c'est la titularisation de Neymar. Plus d'un mois après son dernier match avec Paris. Pile à temps pour aller faire le beau à Bernabeu. 

 

20h10Salut les lusticos et les lousticas. La vie est belle, c'est le WE, la L1 est de retour, et Neymar nous fait même l'honneur de jouer un match. Que demande le peuple? 

Sans elle, notre vie est plus morne. Sans elle, les week-ends perdent tout leur intérêt. Après deux semaines de trêve internationale qui ont paru deux mois, la Ligue 1 reprend enfin ses droits. Première escale au parc des Princes, où le PSG cherchera surtout à éviter les ennuis avant le match de gala à Bernabeu. Il devrait être bien aidé par l'absence de Osimhen, le seul danger lillois de début de saison, qui sera suspendu vendredi soir. Bref, il y a tout pour passer une soirée tranquille, à moins que le Losc ne redevienne subitement l'équipe conquérante de la saison passée.