Bordeaux : « Je n’ai pas hésité », le jour où Nathan Adrian a arrêté sa carrière pour s’occuper de son papa malade

BASKET L’intérieur américain des JSA Bordeaux-Métropole a retrouvé cette saison les parquets après deux ans sans ballon

Clément Carpentier

— 

Nathan Adrian a repris le fil de sa carrière avec les JSA Bordeaux-Métropole.
Nathan Adrian a repris le fil de sa carrière avec les JSA Bordeaux-Métropole. — JSA Bordeaux-Métropole
  • Nathan Adrian joue aux JSA Bordeaux-Métropole cette saison
  • En 2017, il a décidé de stopper sa carrière de basketteur pour prendre soin de son père tombé gravement malade.
  • Le club bordelais a pour l’instant réussi son pari de donner sa chance à un joueur qui n’avait pas foulé un parquet depuis deux ans. Il est aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs de Nationale 1.

« Je ne suis pas encore totalement en forme mais c’est déjà mieux. Au début, c’était vraiment très dur ! ». Depuis quelques mois, le jeune intérieur américain de 24 ans shoote, passe, court de nouveau. Et ce vendredi soir, Nathan Adrian sera bien sur le parquet du Palais des Sports pour tenter de faire chuter le leader de Nationale 1, Angers, avec les JSA Bordeaux-Métropole.

En même temps, pour quel joueur cela n’aurait pas été le cas après deux ans sans toucher un ballon ? Celui qui est venu « naturellement » au basket à l’âge de 8 ans car il était déjà « plus grand que les autres » a en effet connu une longue pause dans sa carrière. Alors qu’il brille sous les couleurs d’une des meilleures universités américaines, West Virginia, et s’apprête à recevoir de belles offres après une année « senior » réussie (10 points, 6 rebonds et 3 passes par match), il prend une décision radicale en mai 2017 :

« J’ai décidé d’arrêter ma carrière du jour au lendemain car mon père est tombé gravement malade. Il avait besoin d’une transplantation cardiaque. J’ai voulu rester à son chevet et auprès de ma famille pendant ce moment difficile. Mon père avait une société avec mon oncle, il fallait aussi que je file un coup de main. »

Deux ans sans toucher un ballon

Une décision extrêmement rare dans le sport de haut niveau mais facile à prendre pour Nathan Adrian : « Je n’ai pas hésité un seul instant ! » Et peu importe si des équipes NBA avaient l’intention de le tester. Il y a plus important. Le jeune étudiant en finance originaire de Morgantown en Virginie-Occidentale compte bien attendre que son père aille mieux avant de remettre les baskets. Pendant deux ans, il « ne va même pas jouer avec les copains pour s’amuser. »

Ce n’est qu’en juin dernier qu’il retouche le ballon pour la première fois. Son papa se rétablit et il décide alors de s’inscrire à un tournoi d’été avec une petite idée en tête car l’intérieur américain fait toujours tout à fond : « Le plaisir de jouer est revenu très rapidement et direct, l’objectif a été de devenir joueur pro. J’ai appelé un agent que je connaissais pour me trouver un club et c’était parti. » Mais quand on sort du circuit pendant aussi longtemps, les offres ne pleuvent pas non plus.

Son nom revient tout de même jusqu’aux oreilles des JSA Bordeaux-Métropole et surtout à celles de Jérémy Sarre. Le directeur sportif du club « regarde des vidéos, les références du joueur mais se pose surtout quelques questions après une telle période d’inactivité. Mais bon, il faut savoir faire des paris parfois. » S’il y a eu des petits doutes au bout de deux/trois semaines d’entraînement, les dirigeants sont finalement rassurés après un match amical.

« Je pense qu’il peut jouer en ProA (Jeep Elite) »

Aujourd’hui, le pari est totalement réussi. Nathan Adrian est le meilleur marqueur de son équipe (18 points par match), deuxième rebondeur (7.5 rebonds par match) et troisième passeur (2.3 passes par match). Celui qui « préfère Bordeaux à Paris » est tout simplement l’un des meilleurs joueurs du championnat. Pour un joueur qui n’est pas encore à 100 %, ça laisse augurer de très beaux jours selon Jérémy Sarre :

« Il ira en ProB sans problème. Aucun doute là-dessus. Je pense qu’il peut même aller en ProA (Jeep Elite). Ce n’est pas un joueur flashy mais c’est un excellent joueur de basket. Il comprend très bien le jeu, il est très intelligent. Et en plus, il ne pose aucun problème. Il est mature, autonome… C’est du bonheur pour moi. »

L'équipe des JSA Bordeaux-Métropole saison 2019/2020.
L'équipe des JSA Bordeaux-Métropole saison 2019/2020. - JSA Bordeaux-Métropole

Avec lui, le club espère faire aussi bien mieux que la saison dernière (quart de finale de play-offs). Mais en attendant, il va surtout accueillir toute la famille Adrian dans les prochains jours. Et bien sûr papa sera là pour voir le fiston jouer.