Liverpool: League Cup, Mondial des clubs et Boxing Day... Klopp s'énerve contre l'intenable calendrier des Reds

FOOTBALL Le coach allemand est allé jusqu'à menacer de déclarer forfait pour le prochain tour de Carabao Cup

W.P.

— 

Jurgen Klopp, road to burn-out
Jurgen Klopp, road to burn-out — Jon Super/AP/SIPA

Même quand Liverpool n’a pas spécialement envie de gagner, Liverpool gagne. Les Reds se sont qualifiés mercredi pour les quarts de finale de la Carabao Cup en venant à bout d’Arsenal au terme d’un match épique (5-5, 5-4 aux tirs au but) avec une équipe remaniée. Tellement remaniée qu’on trouvait sur leur banc le jeune Herbie Kane, un nom digne des plus belles contrefaçons dénichées du côté de la Porte de Montreuil.

Bref. Le petit problème, c’est que cette victoire vient foutre un immense bazar dans le calendrier des Scousers. Si les choses devaient rester telles qu’elles sont, Liverpool jouerait son quart de Carabao Cup contre Aston Villa le 17 décembre avant de s’envoler vers le Qatar pour jouer sa demi-finale de Coupe du monde des clubs le lendemain. Absurdité du foot contemporain et de ses rythmes intenables, bonjour. Les instances anglaises vont devoir trouver une solution, faute de quoi Jurgen Klopp n’hésitera pas à déclarer forfait contre les Villans. L’Allemand, mercredi en conférence de presse.

« S’ils ne parviennent pas à trouver une date convenable, et je ne parle pas du jour de Noël à 15 heures, nous ne jouerons pas notre match et notre adversaire sera qualifié directement. Nous ne serons pas les victimes de ce problème. »

S’il est peu probable qu’on en arrive là, on s’est quand même demandé ce qu’il pouvait arriver en cas de désistement des Reds. Donc on a plongé notre nez dans le règlement de la Carabao Cup. Ainsi, on apprend que « tout club qui, sans motif valable, manque à ses obligations en ce qui concerne tout match de la compétition à la date ou aux dates spécifiées est considéré comme fautif ». Et qui dit faute, dit sanction. Mais rien de pénalisant : on parle là d’une simple indemnité à verser à l’adversaire.

Le casse-tête du Boxing Day

Bien évidemment, tout le monde aimerait éviter un tel scénario. Un porte-parole de l’English Football League affirme jeudi que l’instance du foot anglais est « en discussion avec Liverpool pour identifier une date alternative étant donné la participation du club au Mondial des clubs de la FIFA ». Mais ça ne sera pas chose aisée. Car si la fin du mois de décembre et le mois de janvier sont exemptés de compétitions européennes, le calendrier des clubs anglais ne s’en retrouve pas forcément allégé, Boxing Day oblige.

Liverpool jouera donc le 26, le 29 et le 2 janvier, avant de disputer un match de FA Cup une poignée de joues plus tard. Un micmac qui fera dire à Jurgen Klopp après la qualif mercredi, « je pense que les gens de la Premier League devaient avoir très envie, devant leur télé, qu’Arsenal passe. Désolé, les gars ! » Quelle idée de gagner tout le temps, aussi.