Nice-PSG : « On n’est pas des méchants ! » Incompréhension générale après la pluie de cartons

FOOTBALL Les Niçois, un ancien arbitre ou le Parisien Meunier n’ont pas compris les décisions de François Letexier, ce vendredi, lors de Nice-PSG

A l'Allianz Riviera, Jean Saint-Marc

— 

François Letexier a expulsé deux Niçois en deux minutes.
François Letexier a expulsé deux Niçois en deux minutes. — V. Hache / AFP
  • Si le second carton rouge, contre Hérelle, semble logique, l’expulsion de Cyprien est jugée très sévère par les acteurs de la rencontre et par les observateurs.
  • Un ancien arbitre estime que François Letexier aurait pu « gérer différemment » la séquence.

Plus efficace encore qu’Angel Di Maria ! Si l’Argentin a marqué son doublé en six minutes, François Letexier n’a eu lui besoin que de deux minutes pour dégainer deux cartons rouges et achever des Niçois​ qui se remettaient à y croire un peu. A neuf contre onze, ils ont logiquement implosé et s’inclinent lourdement (1-4), ce vendredi.

Un déroulé qui « frustre » Pierre Lees-Melou : « Quand on se casse le cul sur le terrain comme ça, qu’on arrive à revenir à 2-1... » La phrase reste en l’air, le milieu tient un peu sa langue mais ne cache pas sa colère : « On n’est pas des méchants, on essayait de parler poliment avec lui. Je ne vois pas comment d’une faute sur nous on se retrouve avec deux rouges ! »

« Geste trop véhément »

La scène est effectivement surprenante et mérite un compte rendu circonstancié. 74e, vif duel entre Leandro Paredes et Wylan Cyprien. L’arbitre laisse l’avantage et ne revient pas sur la faute du Parisien, ce que conteste le Niçois, verbalement et avec un geste du bras. « L’arbitre me dit que mon geste est trop véhément et me met un jaune. Je ne l’ai pas insulté », assure Wylan Cyprien. Qu’a-t-il dit exactement ? Son coéquipier Lees-Melou était juste à côté : « Il a dit "y a pas faute, là ?", en étant énervé, bien sûr, ce qui est normal. Ce n’est pas comme s’il avait dit enc***, et désolé pour ce mot injurieux. »

Dans la foulée, François Letexier est sollicité par son assistant vidéo et file vers l’écran de contrôle. Fol espoir pour les Niçois, qui espèrent une annulation du carton. Mais c’est un autre fait de jeu qui a attiré l’attention de l’arbitre : Christophe Hérelle qui, dans l’agacement du moment, met une petite gifle à Leandro Paredes.

Sollicité par 20 Minutes ce vendredi soir, un ancien arbitre international analyse la séquence :

Le problème, c’est la grosse faute de Paredes sur Cyprien. S’il avait sifflé tout de suite, il n’y avait rien. Après, la contestation… C’est un petit geste de la main : dans le règlement, il peut sanctionner, mais dans l’esprit, il peut gérer différemment. L’esprit de ce match était bon, il n’y avait eu qu’un seul tacle appuyé… Et en deux minutes, une équipe se retrouve à neuf ! Le deuxième carton, pour Hérelle, est plus logique. Mais sur le premier, il (François Letexier) aurait pu s’abstenir ! »

L’entraîneur Niçois, Patrick Vieira, pense exactement la même chose : « Le deuxième jaune (contre Cyprien) est très sévère et injuste, c’est un demi geste d’humeur comme on en voit dans tous les matchs. Le rouge pour Hérelle, je peux comprendre un peu plus. » L’enchaînement coûte en tout cas très cher à son équipe, qui venait de revenir à 1-2 et était enfin sortie de sa torpeur. « Je ne veux pas dire qu’on perd à cause de l’arbitre, mais il joue un grand rôle ce soir », peste le capitaine niçois Dante, qui sera privé pour au moins deux matchs de son compère de la défense centrale.

« Je n’ai pas bien compris les rouges », embraye, plus étonnamment, le défenseur parisien Thomas Meunier. On aurait rêvé que François Letexier se pointe en zone mixte pour expliquer ces décisions, mais les arbitres français n’ont pas le droit de s’exprimer. Notre ancien arbitre anonyme s’agace : « Comment voulez-vous qu’ils soient respectés s’ils ne peuvent faire de pédagogie, s’ils ne peuvent expliquer leurs décisions ? »