Marathon: « Marquer l'histoire, c'était mon but », Eliud Kipchoge savoure son exploit

ATHLE Il est le premier homme sous les deux heures (même si la course n'est officielle) au marathon

20 Minutes avec AFP

— 

Kipchoge passe la ligne sous les deux heures
Kipchoge passe la ligne sous les deux heures — SIPA

« L'être humain n'a pas de limites »: Eliud Kipchoge a savouré son exploit, samedi, après avoir couru un marathon en moins de deux heures, s'exprimant au micro des organisateurs de cette course non officielle à Vienne.

« Je me sens bien, marquer l'histoire c'était mon but », a déclaré le champion olympique kényan, après avoir parcouru les 42,195 km en 1 h 59 min 40 sec.

Son nouveau record ne sera toutefois pas homologué par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) en raison des conditions particulières de cette course organisée par Ineos, géant britannique de la pétrochimie et sponsor de Kipchoge. A peine essoufflé par son exploit, Kipchoge a salué la mémoire d'un autre mythe de l'athlétisme: le Britannique Roger Bannister, premier athlète à courir le mile (1,60934 m) en moins de quatre minutes en 1954.

Raté de 25 secondes

« Il a fallu 65 ans à un être humain pour entrer dans l'histoire du sport. Après que Roger Bannister est entré dans l'histoire en 1954, il m'a fallu 63 ans pour essayer (une première fois en 2017, ndlr) et je n'ai d'abord pas réussi ». Car en mai 2017, sur le circuit automobile de Monza (Italie), le Kényan avait manqué pour 25 secondes de passer sous les deux heures, lors d'un événement similaire organisé par des sponsors.

« Cela fait maintenant 65 ans, j'ai essayé et je suis l'homme le plus heureux du monde d'avoir couru moins de deux heures pour inspirer beaucoup de gens, pour dire aux gens que l'être humain n'a pas de limites ».

« Je m'attends à ce qu'il y ait plus d'athlètes dans le monde entier qui courent moins de deux heures après aujourd'hui », a-t-il conclu.