Ultra-trail : La neige contraint François D’Haene d’abandonner son défi américain après 400 km

CHALLENGE Le triple vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc François D’Haene a dû renoncer mardi, après 400 km, à son rêve de boucler un parcours XXL de 900 km et 35.000 m de dénivelé positif sur le Pacific Crest Trail (Etats-Unis)

J.Lau.

— 

François D'Haene, ici lors de son record réalisé sur le sentier américain du John Muir Trail (359 km) en 2017.
François D'Haene, ici lors de son record réalisé sur le sentier américain du John Muir Trail (359 km) en 2017. — Damien Rosso/Droz Photo

Sous plus de 50 cm de poudreuse, François d'Haene n’a pas eu d’autre issue que d’abandonner son colossal challenge sur le Pacific Crest Trail mardi. Lancé vendredi pour 900 km (et 35.000 m de dénivelé positif) dans les Rocheuses américaines, depuis la frontière canadienne jusqu’à l’Etat de l’Oregon, l’ultra-trailer du Beaujolais s’est donc arrêté après environ 400 km, lassé de devoir avancer dans une neige de plus en plus abondante, à plus de 2.000 m d’altitude.

Après avoir déjà fait un break forcé d’un jour en raison des mauvaises conditions climatiques, le triple vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc a renoncé au plus long défi de sa carrière, qu’il a notamment partagé avec deux fidèles pacers, son beau-frère Alexis Traub et son ami Guillaume Provost. Il bouclera le 1er décembre, avec une première participation à l’Ultra-Trail de Cape Town (Afrique du Sud), une saison un peu gâchée par la neige, puisqu’elle avait aussi empêché en juin sa première participation à la mythique Hardrock 100 (Etats-Unis).