Montpellier - Nîmes : Et soudain, en plein match, un feu d’artifice dans les tribunes

LIGUE 1 Les supporters du MHSC ont tiré un feu d’artifice depuis les tribunes du stade de la Mosson. Histoire de marquer à leur manière le derby

Jérôme Diesnis

— 

Les Ultras de la Butte et des Armata avaient réalisé un magnifique tifo... avant la surprise à l'heure de jeu.
Les Ultras de la Butte et des Armata avaient réalisé un magnifique tifo... avant la surprise à l'heure de jeu. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse
  • C’est une tradition, le derby entre Montpellier a été arrêté quelques instants après le jet de deux fumigènes sur le terrain et un feu d’artifice tiré depuis les tribunes.
  • Le spectacle était davantage dans les tribunes que sur le terrain où les deux équipes ont en revanche montré beaucoup d’engagement.

A l’heure de jeu, ils ont tiré un feu d’artifice. Un vrai. Les supporters de Montpellier ont joué les pyrotechniciens pour fêter à leur manière le derby contre Nîmes ( 1-0). Même si celui-ci sentait moins la poudre en l’absence de leurs homologues gardois, interdits de déplacement par arrêté préfectoral. « Je n’avais jamais vu ça », sourit Daniel Congré, qui n’est pourtant pas un premier communiant avec ses 433 matchs de Ligue 1 au compteur.

Les tifos d’avant match étaient superbes, comme ceux de l’an passé. Les banderoles beaucoup moins nombreuses. Dans la tribune des visiteurs, personne n’était là pour les lire. Mais le clou du spectacle, ce fut ce feu d’artifice, accompagné de deux fumigènes qui ont atterri sur la pelouse et contraint l’arbitre à arrêter quelques instants la rencontre.

« Vous vous comportez comme des enfants »

Le temps que le monsieur sécurité du MHSC, Pierre-Marie Grappin, ne s’égosille au micro pour demander « du calme », n’évoque « les lourdes sanctions pour le club » et ne finisse par lâcher, dépité, « vous vous comportez comme des enfants ».

Le spectacle était dans les tribunes, un peu moins sur le terrain. « Quitte à perdre un match autant battu sur les grandes largeurs. C’était un match très haché. Aucune des deux équipes n’a joué. On n’a pas pris l’eau, estime le Nîmois Lucas Deaux. C’était un match complètement moyen de Ligue 1. On a été moyen, eux aussi. Ils ont eu plus de réussite. On m’a décrit ça comme un truc de fou. Bon, il y avait le feu d’artifice… Est-ce parce que nos supporters n’étaient pas ? On attendra le match retour pour essayer de les tordre à la maison ».

MHSC / NO : DLes supporters ont craqué de nombreux fumigènes au cours de la rencontre.
MHSC / NO : DLes supporters ont craqué de nombreux fumigènes au cours de la rencontre. - N. Bonzom / Maxele Presse

Rendez-vous est pris. En attendant, Daniel Congré s’en contente largement. « De temps en temps, la manière passe au second plan. Dans ce genre de match, ce n’est pas toujours le plus important. A défaut d’être beau, il faut savoir engranger des points ».