France-Argentine: Plus dure est la chute pour les Bleus... Mais les Argentins étaient les plus forts... La demi-finale à revivre en direct

BASKET Pas maintenant les gars, pas après tout ce que vous avez fait

N.C.

— 

Luis Scola durant la demi-finale du mondial de basket, le 13 septembre 2019.
Luis Scola durant la demi-finale du mondial de basket, le 13 septembre 2019. — AFP

FRANCE - ARGENTINE : 66-80 score final

16h04Allez, on va s'arrêter là pour ce live. Plus dure est la chute pour les Bleus, et pour nous avec. On y croyait à ce titre ! Mais bon... Merci à tous d'avoir été là, on se retrouve dimanche à 10h00 pour la petite finale, et la médaille de bronze à aller chercher, quand même. Bon aprem à tous !

16h01: L'immense Luis Scola (27 points cet aprem) au micro: «C'est énorme pour nous, incroyable, on est en plein renouvellement de génération et on a joué tous ensemble. On était prêt pour le combat.»

15h58: Ntilikina dit à peu près la même chose. En gros, tout le monde est d'accord pour dire qu'on n'a pas été assez agressif au début. MAIS PERSONNE N'A RIEN FAIT POUR QUE CA CHANGE. Ca me rappelle quand même la Serbie en 2014, même si on avait appris de nos erreurs tout ça tout ça. 

15h56La réaction de Nico Batum >> «Ils ont été beaucoup plus agressifs que nous, dès le début. On n'a jamais su répondre. Ils méritent leur victoire. On n'a pas d'excuses. On n'a pas su répondre, on n'a pas été bons du tout. Il reste un match, il ne faut pas se décomposer, rester ensemble.»

15h54: Va falloir se remettre dedans pour aller chercher la médaille de bronze face à l'Australie, maintenant. Ce serait une moindre consolation, mais bon là tout de suite on n'a même pas envie de penser à ça.

40eTerminado. Les Bleus s'inclinent largement, 80 à 66. Grande, énorme déception pour l'équipe de France, qui visait une première finale mondiale. Mais non, c'est l'Argentine qui affrontera l'Espagne, et c'est amplement mérité. 

39e: Les Argentins déjà en train de danser sur le banc, et je vous parle pas des hinchas en tribunes. Plus personne ne regarde le match tellement c'est plié, c'est gênant. 

38e: Et hop les lancers du père Luis. Il a pris ses gros bras et il a renvoyé les Bleus à la maison tout seul l'ailier argentin. 

37eL'ESTOCADE PORTEE PAR SCOLA avec ces deux tirs depuis la place Tiananmen !! 74-59, fin du game. 

36e: Les Argentins repartent à + 11 après le 342e shoot à trois points raté par la France. Va falloir commencer à se résoudre... 

36e: MAIS C'EST PAS VRAI il faut s'y reprendre à quatre fois pour prendre un rebond défensif sérieusement !! Encore heureux que les Argentins gâchouillent. Et en attaque on est toujours aussi peu adroits... - 8 à 5 minutes de la fin. 

35e: 6 sur 27 à trois points, dont 1 sur 11 pour notre duo de shooteurs Fournier-Batum. J'ai vérifié, c'est peu. 65-56. 

35e: 1 sur 4 aux lancers sur cette séquence. C'est vrai que c'est le moment de gâcher, c'est bien. 

34e: ............. et.............. on.............. repart............ à.............. moins........ 10. 

33e: Aie aie aie, Batum rate le shoot qui aurait pu mettre le feu au parquet. COMME. UN. SYMBOLE. 

32e: LE DUNK DE MAMOUTH DE RUDY ! On se réveille làààààààààààààà. 

32e: Pouah le trois points de Campazzo... De toute façon dès qu'on a l'impression qu'il peut se passer un truc ils nous refroidissent direct. M'énerveeeee ça. 63-53. 

31e: Le trois points pour Mbaye pour entamer le dernier quart !! Les Bleus à moins de 10 points. Mais il faut des stops et le début d'une série avant de pouvoir commencer à s'enflammer. 

30e: Et non, le trois points de Batum qui ne rentre pas à la sirène. 60-48, les Bleus continuent de s'enfoncer. Il ne reste plus que 10 minutes...

30e: Poirier qui a bien fait de rentrer, il vient de prendre le gros coude de Scola en pleine face. Ils y vont tellement plus que nous en même temps. 

29e: On est complètement dans la nasse là. Je vois pas comment on pourrait s'en sortir... Une blessure de l'arbitre, peut-être ? 

28e: Oh le coup de clim' juste derrière des Argentins. Non non non, ça veut pas pour les Bleus. 60-45. 

28e: Le trois points miracle de Ntilikina ! - 12 allez faudrait au moins revenir à moins de 10 points à la fin du quart-temps ce serait déjà ça pour continuer à espérer. 

26e: Rha, De Colo en rentre deux mais la possession est très mal négociée derrière. Il ne veut pas tourner ce match, mais en même temps les Bleus ne font rien pour non plus. 

27e: Oh l'antisportive sifflée contre les Argentins ! Sur Nando en plus. Lancers et la possession à suivre. 

27e: Et hop, le trois points de Deck, qui a eu le temps de prendre un café et lire le journal avant de déclencher. 55-40. 

26e: Nouveau air ball d'Albicy ! Les Français ne rentrent plus un shoot et moi je suis en PLS sur mon canap'. 

25e: Les Bleus sont en train de prendre une leçon dans l'agressivité et la mobilité. Pas comme si on n'était pas au courant que ça pouvait arriver pourtant. Sidérant. 

24e: On prend quand même des paniers par un mec qui a une nuque longue. Je sais pas si vous vous rendez bien compte. 52-38. 

24e: Scola qui continue à mettre des paniers dingues, Rudy qui part au dunk et qui se ramasse... Comme l'impression d'être dans un cauchemar. On est repartis à - 12. 

23e: NICO BATUM QUI LE MET LUI !! Enfin. On revient à -7. 

23e: Air ball de Fournier, qui suit une grosse briquasse de Labeyrie. AAAAAAAHHHHH j'ai envie de taper dans quelque chose là. 

22e: Albicy !! Le trois points, en deux temps. Ca fait du bien. 

21e: Ca recommence par une faute offensive de Labeyrie et une défensive de Fournier qui offre trois lancers. Réussis bien sûr. C'EST. PAR-FAIT. 

21eC'EST REPARTI ! Allez les ptits gars. 

14h59: 13 points et 10 rebonds pour Scola. Le double double en deux quarts-temps, tranquillou. Va falloir le secouer papy. 

14h57: Pascal Donnadieu >> «Les Argentins c'est à la vie à la mort et nous on est en-dedans.» Bah voilà. Il est encore temps de se rattraper. 

 

14h52: La seule fois où on a vibré dans cette première période. On se le remet, ça fait du bien au moral. 

 

14h50:  Bon bon bon, on espère que la mi-temps va permettre aux Bleus de remettre les choses en ordre. «On n'est pas nous-mêmes», a dit Lessort au micro de Canal à l'instant. Non c'est sûr... Allez, il reste 20 minutes pour tout renverser. 

20eNAAAAAAAAN Campazzo le shoot casse croûte qui rentre par miracle au buzzer !! C'est pas sérieux ! 39-32 à la pause, elle a fait très mal cette dernière minute. 

19e: Oui Fournier ça rentre, enfin ! A deux points hein mais quand même. Y'en a marre des gamelles à un moment. Et bonne récup derrière de Gobert, qui a fait trembler toute la Chine en remontant le ballon en dribble. 34-32. 

18e: On est à 2/11 à trois points. Tout est dit. La bonne nouvelle c'est qu'on est encore dans le coup avec cette adresse négative. On peut espérer que ça tourne à un moment. 

17e: Rudy paye tes mains !! Tout seul sous le panier il trouve le moyen de pas le mettre. Bon il récupère des paniers, mais c'était une séquence à trois points cadeau ça normalement. 32-27. 

17e: Allez Ntilikina qui marque le premier panier depuis qu'on était repassé devant. Alleluia. 31-26. 

16e: Fournier qui rentre pas ses paniers + Gobert qu'on n'arrive pas à trouver = on prend la marée. 

16e: MAIS ON N'Y ARRIVE PAS ET EN PLUS ON SE FAIT MARCHER DESSUS. Très mauvaise passe des Bleus, là. Et papy Scola se régale. Insupportable. 

15eOn est mauvais pas bons très moches à trois points depuis le début du match, ça va pas du tout. 0 sur 3 pour Fournier, là Batum vient de faire gamelle aussi. Et du coup on reprend le feu. 29-24 ARG. 

14e: Rhaaaa Marcos Delia qui s'en sort alors qu'il y avait une grosse défense de Lessort et Batum. Troisième faute de l'intérieur des Bleus au passage. 25-24. 

13eBABABAM LES BLEUS PASSENT DEVANT ! Mais oui ! Albicy rate à trois points mais ça retombe dans les mains de De Colo qui régale avec un caviar pour Lessort, qui dunke. Il fait du bien celui-là !

12e: La petite claquette de Labeyrie qui préfère assurer alors que le trois points de Fournier retombait sûrement dedans. Bon pas grave, sauf qu'Evan est pas dans un grand jour pour le moment. 23-20. 

11e: On est reparti. Gobert absent des débats pour l'instant... D'ailleurs ça fait quelques minutes maintenant que Collet le laisse sur le banc. 

10eOUI la bonne défense des Bleus pour empêcher de scorer avant le buzzer ! Fin du premier quart-temps, + 3 pour l'Argentine et c'est un moindre mal. Les Français se sont bien réveillés après un début de match cata. 

9e: Rha mais on se fait marave au rebond pour l'instant. Dur de recoller dans ces conditions. Et en plus Lessort loupe ses lancers, zzzzzzzzzzzzzzzzzz. 21-14. 

8e: Allez le premier panier pour Evan Fournier ! Rarement dû attendre aussi longtemps, on espère que la machina est lancée. 17-14. 

8e: 10 points en 7 minutes pour Scola. Le mec nous marche dessus en déambulateur. 

8eEt Labeyrie qui enquille derrière la ligne des 3 points !! On sait pas d'où ça vient mais on prend ! +2 Argentine. 

7e: De Colooooo qui rentre son double pas alors qu'il était en train de glisser dans le couloir des vestiaires. Il fait du bien celui là ! 14-9. 

7e: Bon, les Argentins reprennent la main avec Campazzo en feu. Sous les yeux de Manu Ginobili, qui a bien sûr fait le déplacement. Faire gaffe qu'il ait pas son short sous son costard quand même

6e: Et hop, les deux lancers qui vont bien du père Nando. 10-7, A y est, on est à l'endroit. OUF. 

5eOUI Labeyrie qui sort de la panade avec son premier trois points du tournoi. Les Argentins ont eu deux balles de +10 juste avant...

4e: Temps mort et entrée de De Colo... Allez on se calme et on se met dedans les gars. 

4e: Popopooo Campazzo le trois points ! Et derrière Scola comme dans la cour de récré. On reste sur un 10-0 tout va bien ://

3e: Toujours pas pour Fournier, à 0 sur 3 pour l'instant. Elle est là la crispation dont parlait Collet. 

2e: Le 2+1 de Scola... Et il nous met un coast to coast juste derrière alors que Gobert s'est fait bâcher ! Y'a rien qui va dans cette séquence. 

2e: Le premier panier est Français. Fournier s'était loupé, mais pas Ntilikina. 

1èreALLEZ GOOOOOOO. 

14h01: Les dernières consignes de Collet. «Bleu blanc rouge... FRANCE» (c'est leur petit cri à eux). 

13h58Alors vous êtes chauuuuuuuuuds après cette belle ♪♫♪♫ Marseillaise ♪♫♪♫ ??! Ça part dans deux minutes !

13h55: Petite stat qui dit beaucoup du genre de match auquel on va assister. Les Argentins jouent en moyenne 100 possessions par match, contre un peu plus de 80 pour les Bleus. En gros, leur truc c'est de jouer vite, de mettre du rythme, d'étouffer l'adversaire. Les Français vont devoir gérer ça et réussir à dicter leur tempo. 

13h52Le 5 français qui va débuter > Gobert, M'Baye, Batum, Fournier, Ntilikina

13h49: Pour parler un peu des Argentins, attention à Luis Scola, bien sûr, 39 piges mais qui continue à enquiller les paniers comme jamais. Le meneur Campazzo, qui évolue au Real, est aussi un sacré joueur. 

13h46Les mots de Vince Collet à un quart d'heure du coup d'envoi >> «Qu'on soit concentré sur ce match, ça je n'ai pas de doute. Qu'on ne soit pas crispé, ça par contre c'est moins évident. Je sens un peu de tension dans le vestiaire. On va essayer de débloquer ça.» OUAIS STP OUAIS. 

13h43: Le dernier match entre les deux équipes s'était bien passé pour les Français. Mais bon, un amical de prépa, ça veut pas dire grand-chose. 

 

13h40: Mais bon, pour l'instant, c'est évidemment cette demie qui nous intéresse. Les Bleus ont-ils bien géré leur après big match contre les US ? On l'espère. Et on y croit fort. 

13h37: Première info, l'adversaire des Français ou des Argentins (enfin des Français quoi) en finale sera... l'Espagne. Nos meilleurs ennemis sont passés ric rac, après deux prolongations et avoir été menés tout le match. 

 

13h35Allez làààààààà on est parti les enfants ! 

13h00: Bref, ça va être chauuuuuuuud. On se retrouve dans une grosse demi-heure pour suivre ça tous ensemble. Je vous laisse avec cet excellent (en toute objectivité) papier qui vous raconte comment personne n'a envie de revivre la désillusion de 2014, quand on s'est fait sortir après avoir marché sur l'Espagne de Pau Gasol chez elle. 

 

13h00: Attention évidemment, les Argentins, même sans Gino, ne sont pas des pimpins. Cela reste un collectif monstrueux capable d'étouffer n'importe qui en jouant à 10.000 à l'heure. Demandez aux Serbes.

13h00: Après avoir marave les US, les Bleus se coltinent l'Argentine pour tenter de décrocher la première finale mondiale de leur histoire. Est-ce qu'on croit ? Oh que oui. 

13h00Salut les Rudygobix. La pêche la forme la patate ? J'espère bien, parce qu'aujourd'hui c'est demie. 

Le match d’après. Celui qui est bien souvent le plus dur à gérer. Vainqueurs des Etats-Unis mercredi en quarts de finale, les Bleus doivent redescendre de leur nuage pour ne pas se laisser surprendre par l’Argentine et arriver là où ils veulent être depuis le début : en finale de cette Coupe du monde​. A priori, pas de soucis à se faire sur l’état d’esprit français. Les joueurs et le coach Vincent Collet répètent depuis la claque collée à la Team US qu'ils n'ont encore rien fait. Gare à l’Argentine, tombeuse de la Serbie en quarts et qui présente un collectif redoutable. Les Bleus sont quand même, cette fois, favoris. A eux d’assumer.

>> On se retrouve vers 13h45 pour se chauffer la voix afin d’être au taquet dès le début du match derrière nos Bleus…