Tour de France 2019: Impey s'impose à Brioude, revivez la 9e étape en live

CYCLISME Une 9e étape pour les baroudeurs

B.V.

— 

Première étape en jaune pour Julian Alaphilippe.
Première étape en jaune pour Julian Alaphilippe. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Allez, le point sur les maillots après cette 9e étape

Julian Alaphilippe reste le maillot jaune - retrouvez le cassement général ici 

Peter Sagan est toujours en vert - retrouvez le classement par points ici 

Tim Wellens garde le pois -  retrouvez le classement du meilleur grimpeur ici

Giulio Ciccone garde le maillot blanc - retrouvez le classement du meilleur jeune ici

17h46: Allez hop, c'est fait. Le peloton passe la ligne 16 minutes et 24 secondes après Daryl Impey et Julian Alaphilippe sera de nouveau en jaune demain matin au départ de Saint-Flour.

17h44: Le peloton va passer la ligne, plus de 15 minutes après les échappés. Une journée tranquille pour Alaphilippe, qui va garder son maillot jaune.

17h40: Voilà le classement de l'étape

 

17h37: Voilà la victoire au sprint de Impey.

 

17h36: On attend que le peloton arrive pour plier les gaules. Mais il ne se passera évidemment rien.

0km: RIEN A FAIRE ! Impey remporte cette étape au sprint face à Benoot !

1km: Flamme rouge, Impey est clairement favori c'est un sprinter il est censé être plus rapide.

2km: Ca va se jouer entre Benoot et Impey pour la victoire d'étape ! 

4km: 13 secondes de retard pour les poursuivants sur le duo Benoot - Impey ! Dans le peloton, Bardet a été repris par les Ineos.

6km: Autant vous dire que ça fait moyennement rigoler les Ineos, qui se sont mis en rang pour rouler sur ces échappés.

6 km: Attaque de Romain Bardet dans le peloton ! Il est sur ses routes et il tente un petit quelque chose ! Suivi par Kruiswijk et Porte.

7km: Benoot attaque et seul Impey peut le suivre. Nicolas Roche est en train de lâcher...

8km: Le peloton arrive lui dans la Cote de Saint Just, pas sûr qu'il se passe grand-chose chez les favoris.

9km: On va entamer la descente vers Brioude... Pas sûr qu'on revoit les 3 hommes de tête, qui tiennent leur avance.

12km: Encore difficile de dire ce qu'il va se passer mais ce qui est sûr: le vainqueur est dans ces 7 là.

13km: Impey, Roche et Benoot passent le col en tête. Stuyven, Naesen, Soler et Tratnik en poursuite à une dizaine de secondes...

13km: Et Benoot en remet une ! Impey réagit en sortant sol du groupe de poursuivants...

13km: Deux trios s'affrontent: Roche Benoot et Tratnik en tête et avec quelques secondes de retard Naesen Impey et Stuyven.

14km: Roche & Stuyven sont partis en tête et seul Tratnik arrive à les suivre. Mais il faut creuser désormais car les poursuivants sont pas loin derrière.

14km: Et Benoot part tout seul ! C'est Nicolas Roche qui répond. Ca bagarre dans le Cote de Saint-Just pour aller remporter l'étape. Soler est lâché, Postlberger aussi.

15km: C'est parti pour la Cote de Saint-Just! Et attention y a quelques rampes qui vont faire mal...

16km: C'est fini pour Postlberger, repris par les poursuivants avant même qu'on commence à grimper. Il est parti trop tôt.

18km: Soler, Stuyven, Tratnik, Herrada et Benoot sont en poursuite derrière lui. Beaucoup plus loin, nos deux Français Sicard et Delaplace semblent lâchés, avec Tony Martin. Il n'y aura pas de victoire française ce 14 juillet.

20km: Et son avance descend à 20 secondes alors que dans 5 bornes, on attaquera la bosse où la course va se jouer. 

21km: Postlberger est toujours devant mais ça bouge derrière ! Deux groupes intercalés chassent derrière l'Autrichien.

28km: Il creuse Postlberger... 40 secondes...

29km: Et on est remonté à 13' d'écart avec le peloton, qui va passer une journée tranquille aujourd'hui. Trop peut-être.

32km: Joli petit numéro de Postberger, qui a pris 30 secondes d'avance dans la descente. C'est encore loin pour dire qu'il ira au bout, surtout que les 14 hommes se sont regroupés pour lui courir dessus derrière.

43km: On l'avait loupé mais Postlberger est parti seul devant. Y en a partout dans ce groupe de 15. 

51km: Ça bouge devant! Cortina Stuyven et Benoot ont pris le large dans des passages un peu difficiles.

55km: Bon bon bon, toujours 10'30 d'avance à une cinquantaine de bornes de l'arrivée. Tout se passe tranquillement dans cette étape, mais je vous avoue que c'est nettement plus intéressant du côté du tennis

63km: Tiens, un petit coup d'accélération sous l'impulsion de Simon Clarke dans la descente. Bon, le groupe va se reformer mais ça bouge un peu.

65km: R.A.S dans le grimpeur, monté au petit train. C'est Impey qui passe en tête au sommet.

68km: C'est parti pour la Cote des Guillaumanches!

70km: Ravito time sur la route du Tour. 70 kilomètres, toujours dix minutes d'avance. A Mon avis, cette côte de 3e catégorie ne va pas servir à grand-chose et on se donne rendez-vous dans 50 bornes. 

75km: On a pas parlé trop du profil de l'étape, que vous voyez en haut de cette page. C'est clairement une étape pour les baroudeurs, c'est pour ça que le peloton a laissé filé une grosse échappée. C'est assez accidenté donc, même si les difficultés ne sont pas très dures. Après la Cote des Guillaumanches, qu'on va débuter d'ici une dizaine de minutes, on a de la descente puis de la vallée jusqu'à 13 bornes de l'arrivée. Là, le fun commence: 3,5 km à 7,4%, suffisamment dur pour faire une sélection. Surtout que la fin est tout en descente jusqu'à Brioude: un bon descendeur peut aller au bout tout seul.

77km: Bon, toujours 10:30 d'avance pour les loustics devant. Temps de faire nos pronostics maintenant pour qui va gagner l'étape. Il y a du Boassen-Hagen, du Benoot, du Clarke, Naesen, Soler, Herrada, Stuyven. Je crois que je vais voter pour Stuyven, qui est le meilleur sprinteur du groupe et sera tenir dans la côte jusqu'avant l'arrivée. 

78km: Sachez pour votre gouverne qu'on traverse actuellement le plus beau département du monde, le Puy-de-dôme.

82km: Bon, pour un 14 juillet, on est pas très servis en Français dans le groupe de tête. Seuls Sicard et Delaplace en font parti, et comment dire... je miserais pas sur eux.

87km: On arrive au "vrai" début de cette étape, la descente vers Arlan et le sprint intermédiaire, mais surtout la Côte des Guillaumanches derrière, 3e catégorie. Sans doute là que ça va se décanter. 

90km: 90 kilomètres, 10'30. Ca va aller au bout cette histoire non?

15h20: Dix minutes d'avance pour les échappés, parmi lesquels les plus gros noms sont Benoot, Clarke, Stuyven ou Marc Soler. Aucun danger pour Julian Alaphilippe, le premier coureur au classement général dans cette échappée, Nicolas Roche, pointe à 23 minutes.

15h15: Salut à tous. On va pas tarder à prendre l'antenne dans cette étape du tour. Il reste environ 90 bornes et aujourd'hui, on dirait bien que ce sont les échappés qui vont aller au bout.

Après la folle étape de samedi, on en attend pas moins dans les routes auvergnates. Entre Saint-Etienne et Brioude, chez Romain Bardet, le peloton va avoir affaire à une étape casse-pattes mais qui ne devrait, normalement, pas changer le destin de ce Tour. A moins que la descente vers Brioude ne pousse certains challengers à tenter quelque chose... En attendant de voir tout ça, rendez-vous pour un 14 juillet qu'on espère explosif pour nos Français...

>> Rendez-vous autour de 15h pour suivre cette nouvelle étape du Tour de France