VIDEO. Tour de France 2019: Bruxelles vibre déjà au rythme du Tour de France

CYCLISME La capitale de la Belgique, pays fou de cyclisme, accueille le départ du Tour de France pour la première fois depuis 1958

Francois Launay

— 

La foule s'est pressée jeudi soir sur la Grand Place de Bruxelles pour acclamer les coureurs du Tour de France
La foule s'est pressée jeudi soir sur la Grand Place de Bruxelles pour acclamer les coureurs du Tour de France — F.Launay/20 Minutes
  • La Belgique s’est mise aux couleurs du Tour de France pour l’édition 2019.
  • Samedi, le Tour partira de Bruxelles pour célébrer les 50 ans de la première victoire d’Eddy Merckx sur la grande boucle.
  • Ce grand départ provoque un engouement populaire perceptible jeudi sur la Grand Place pour la présentation des équipes.

Difficile de trouver plus bel écrin pour célébrer le vélo. Jeudi soir, sur la Grand Place de Bruxelles, ils étaient plusieurs milliers à s’être réunis pour faire la fête aux coureurs du Tour de France à l’occasion de la présentation des équipes.

Pour la première fois depuis 1958, la capitale de la Belgique accueillera samedi le départ du Tour de France, le plus gros événement du cyclisme dans le pays le plus dingue de la petite reine. « Tout le monde ici aime le vélo et son ambiance », reconnaît Stijn, venu des Flandres pour assister au départ du Tour.

Des milliers de personnes sur la Grand Place pour acclamer les coureurs

Pour se rendre compte de la passion qui unit les Belges au vélo, il suffisait de se promener jeudi après-midi dans le centre-ville de Bruxelles. Autour des barrières disposées de chaque côté des (étroites) rues du centre historique, ils étaient nombreux à se presser en plein cagnard pour acclamer les forçats de la route. « C’est très agréable de voir partir le Tour de Bruxelles. Et puis, c’est l’occasion de fêter Eddy Merckx, une véritable icône belge », lâche Raymond tout droit débarqué de Mons.

Car si Bruxelles accueille cette année le Tour, il le doit surtout à son plus grand sportif. Vainqueur de la première de ses cinq grandes boucles en 1969, Eddy Merckx, venu et acclamé sur le podium de la Grand Place jeudi, est célébré pour le cinquantième anniversaire du début de son règne.

« Le Tour de France n’a pas de prix car c’est la plus belle carte postale du monde »

Et tant pis si la capitale a déboursé pas moins de 11 millions d’euros pour accueillir le grand départ. Quand on aime, on ne compte pas selon Philippe Close, le bourgmestre (équivalent français du maire) de la ville. « Le Tour de France n’a pas de prix car c’est la plus belle carte postale du monde », a assuré l’élu sur le podium dressé sur la Grand Place.

Pour les coureurs, bien loin de ces histoires de gros sous, la magie opère également. Après avoir circulé à vélo dans les plus beaux endroits de la ville pour débarquer sur la Grand Place, ceux qui vont en baver pendant trois semaines à partir de samedi en ont déjà pris plein les yeux.

Un engouement populaire qui n'étonne pas les coureurs

« C’est cool, il y a du monde. C’est l’idéal pour commencer. La Grand Place était belle. C’est sympa un engouement comme ça », se réjouit Matthieu Ladagnous, coureur de la Groupama-FDJ.

Même son de cloche chez son leader Thibaut Pinot. « On n’est pas surpris de l’engouement parce qu’on sait que la Belgique est un pays de vélo. Les derniers jours avant le Tour sont toujours un peu longs et ça permet d’occuper un peu l’esprit. On a maintenant vraiment envie d’être à samedi », lâche l’un des grands favoris français d’une édition 2019 qui va démarrer au milieu d'une belle fête populaire.