Equipe de France: Non, Diacre ne se «déhanche pas» sur les sons de ses joueuses... Tout ce qu'il faut savoir avant France-Nigeria

FOOTBALL La sélectionneuse de l'équipe de France et sa capitaine Amandine Henry ont répondu aux questions de la presse à la veille de France-Nigeria

Aymeric Le Gall

— 

Corinne Diacre en conférence de presse lors du premier jour de stage de préparation de l'équipe de France féminine pour le Mondial, le 8 mai 2019 à Perros-Guirec.
Corinne Diacre en conférence de presse lors du premier jour de stage de préparation de l'équipe de France féminine pour le Mondial, le 8 mai 2019 à Perros-Guirec. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

De notre envoyé spécial à Rennes,

Comme à chaque conférence de presse d’avant-match, ce sont la sélectionneuse Corinne Diacre et la capitaine Amandine Henry qui s’y collent. Détendues comme à leur habitude depuis le début de cette Coupe du monde, les deux femmes ont annoncé la couleur d’entrée en évoquant le match contre le Nigeria et l’objectif qui est « d’aller chercher la première place. » « Même si un match nul nous suffit, la victoire, c’est toujours bon pour la confiance. On veut aussi se rattraper de notre prestation moins probante contre la Norvège », a précisé Diacre.

» Des changements à prévoir contre le Nigeria

Déjà qualifiée pour les 8es, l'équipe de France devrait présenter un nouveau visage lundi soir au Roazhon Park, l’idée de Diacre étant de « faire tourner » l’effectif afin de faire souffler certains éléments en vue du 8e de finale et de donner du temps de jeu aux habituelles remplaçantes. « Il y aura quelques changements sans pour autant tout changer., a prévenu la sélectionneuse. On doit rester sur la logique qui est la nôtre depuis le début de la compétition. Maintenant, de là à vous dire combien de changements il y aura… Moins de quatre ou cinq je pense, même si je me laisse encore le temps de la réflexion. »

» Débriefe du match contre la Norvège

Amandine Henry a confié avoir « revu le match deux ou trois fois ». Qu’en est-il ressorti ? « Avec du recul, je trouve qu’on n’a pas été très bien défensivement, a répondu la Lyonnaise. On n’a pas non plus été très bien collectivement, on doit faire plus d’efforts sur le repli défensif, on doit plus et mieux communiquer d’un point de vue offensif ».

» Le Nigeria, un bon souvenir pour les Bleues

La France va affronter lundi soir une sélection nigériane qu’elle connaît très bien pour l’avoir jouée (et écrasée 8-0) en match amical il y a un peu plus d’un an, mais Corinne Diacre a tenu à calmer tout le monde quant à une hypothétique nouvelle promenade de santé : « Le 8-0, il est loin, très, très loin. Cette équipe a énormément travaillé depuis. On s’attend à un match difficile et complètement différend, un match âpre, d’autant que le Nigeria peut encore se qualifier. Leur coach m’avait promis lors du tirage au sort que ça serait un match difficile. » Réponse lundi soir. 

» Wendie Renard a digéré sa boulette contre la Norvège

Corinne Diacre est revenue sur le but contre son camp de Renard, mercredi dernier à Nice et a assuré qu’elle avait « récupéré de cette erreur qui peut arriver à n’importe qui. » Selon elle, le comportement du groupe à son égard a grandement facilité les choses : « Elle s’en est voulu car c’est quelqu’un de compétiteur mais elle est passée à autre chose, surtout parce que le groupe a montré beaucoup d’empathie et qu’il a gagné ce match pour gommer cette erreur. »

» Corinne Diacre et les playlists de Griedge Mbock

On termine sur une note un peu plus légère, avec une confidence de Corinne Diacre après une question d’une de nos consœurs sur l’ambiance dans le groupe, notamment d’un point de vue musical. Si elle admet s’ouvrir aux styles musicaux de ses joueuses, la sélectionneuse a fait marrer son auditoire en précisant qu’elle ne se « déhanche pas » pour autant sur les playlists de Griedge Mbock, « l’ambianceuse du groupe ».