Montpellier-PSG:. Paris a encore sombré à Montpellier, le match à revivre

FOOTBALL Le champion de France disputé son match en retard à La Mosson trois jours après le désastre de Saint-Denis

J.L.

— 

Le but contre son camp qui fait du bien aux Parisiens... 1-0 pour Montpellier à la 12e minute.
Le but contre son camp qui fait du bien aux Parisiens... 1-0 pour Montpellier à la 12e minute. — Pascal GUYOT / AFP

MONTPELLIER - PSG 3-2

Oyongo 12e csc, Delort 77e, Camara 83e; Kimpembé 21e csc, Di Maria 56e

 

93e: C'est terminé ! Un PSG lamentable se fait remonter deux buts en un quart d'heure à La Mosson. C'est le titre le plus triste de l'histoire pour Paris.

92e: Oh la patate de Dagba! Il allait trouver la lucarne sans une grosse parade de Lecomte!

91e: Franchement, ce scenario est terriblement prévisible. Paris paye sa mauvaise gestion au centuple.

89e: C'est n'importe quoi ce PSG... La moitié des joueurs sont à mettre à la poubelle, au moins.

87e: Et c'est Camara l'immortel qui marque encore! Quel joueur <3

85e: Quel naufrage, quel naufrage...

83e: EXCEPTIONNEL PSG§!!!!! Paredes perd le ballon tout seul dans sa surface, Camara en profite et marque vu que Buffon a pas envie de plonger pour arrêter le ballon. 3-2 pour Montpellier

82e: Le sauvetage de Paredes! Ca allait au fond cette tête de Camara non?

80e: Le PSG se désunit totalement c'est lamentable, on était à deux doigts du 3-2 pour Montpellier.

77e: EGALISATION DE DELORT !!!! Air-défense totale du PSG, en deux passes de Lecomte à Delort en passant par Mollet, Buffon ne sert à rien, pas plus que Kimpembe. Incroyable.

74e: Paris foire ses contres alors qu'il y a de vraies belles situations pour tuer le match. On reste à 2-1.

71e: Oh le saucisson de Delort! Comment il l'a met au-dessus là?

69e: BON SANG PEDRO MENDES QUEL SAUVETAGE !!!! Draxler avait dribblé le gardien il la pousse au fond et Pedro Mendes vient sortir le ballon à quelques centimètres (grâce à la goal line technology)

67e: Di Maria revient et Kimpembe a réussi un bon tacle. Deux grandes nouvelles pour le PSG.

65e: Di Maria a d'ailleurs l'air de s'être plombé la cuisse dans cette histoire, il ne se relève pas.

62e: wow le sprint de Di Maria en contre... Il oublie le ballon en route mais il était parti à 800 à l'heure.

60e: LE BUT DU PSG§!!! Di Maria récupère un ballon par miracle juste devant Lecomte, l'élimine avec un peu de chance d'une roulette et la pousse au fond!

57e: Le caviar de Neymar pour Draxler... Dommage que l'Allemand se traine une charette incroyable

55e: Papapa l'enchaînement poitrine-volée de Mollet. C'est facile pour Buffon mais le geste était pure.

53e: Carton pour Shkiri qui a décidé que la loi, c'était lui. 

51e: Bon débordement de Neymar côté gauche mais personne au centre. Neymar est quand même déjà revenu à un vrai niveau en peu de temps.

48e: Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu pour mériter Pierre Ménès aux commentaires?

46e: Allez c'est reparti à la Mosson. Curieux de savoir quelle couillonade Kimpembe va pouvoir faire dans les 45 minutes qu'il reste.

Mi-temps à La Mosson. Le PSG s'en sort très bien avec ce nul. Les joueurs de Tuchel se font manger dans l'engagement, et ça pourrait faire 3-1 sans discuter. Qu'elle est longue cette fin de saison pour les Parisiens

43eOH LE FAIL DE DELORT !!!! Servi sur un plateau en caviar massif par son pote Leborde. Il a tout le temps de contrôler mais il préfère tenter un ciseau qui part en vrille. C'était un but tout fait

41e: Buffon la boxe sur un équipier, on est passé tout près d'un nouveau csc. Encore une frayeur pour Paris. 

39e: Attention gros danger sur la mèche de Gigi avec ce coup-franc arraché par Suarez à la limite de la surface. Rappelons que le PSG prend 99% de ses buts sur CPA en ce moment. 

36e: Le père Di Maria c'est la tristesse aussi pour l'instant. Son pied gauche ressemble à celui de Clinton Njie (pas de meilleure comparaison qui me vienne là tout de suite)

34e: Faut frapper avant Choupo. Il est à l'arrivée d'un beau mouvement démarré par Draxler mais il met environ 4 jours pour frapper. On était presque le WE au moment où il a armé. 

30e: GIGIIIIIIIIIIIIIIII !! Paris prend un bouillon monumental après une nouvlele toile de Presnel. Delort allume deux fois l'Italien qui sort une 2e parade magistrale. 

28e: Le jaune pour Presnel qui vit une premirèe demi-heure apocalyptique. L'impression d'assister à un film hollywoodien à base de la race humaine qui disaprait sous nos yeux. 

24e: LABORDE FAUT PLONGER LA. Il y croit pas sur ce centre jambon beurre de Mollet. Avant ça, Alves avait remonté le terrain comme à sa belle époque catalane mais le moteur a lâché sur la dernière passe d'Angelito. 

21e: DELOOOOOOOORT !!!! Seul comme Robinson dans les six mètres parisiens. il dévie et derrière Kimbempé, qui a concédé le coup-franc, la dévie dans ses buts. Et bien, début de match vidéo gag. 

19e: Duel de boeings en haute altituuuuuuuuuude entre Maestro et Suarez. C'est le défenseur français qui est sanctionné. Bon coup-franc pour La Paillade. 

16e: Sans vouloir m'acharner, Paredes c'est d'une faiblesse abyssale. Il donne encore un ballon de contre à Laborde sur une passe toute simple. Paris est serein en apparence mais on sent tellement de fragilité...

12eOYONGO TU FAIS QUOI???? Autogoal catastrophique du défenseur héraultais sur un centre de Bernat. Personne derrière lui et il met le pied de manière incompréhensible. 

11e: Neymar peut penser ce qu'il veut des jeunes parisiens mais je trouve à titre personnel que Dagba est un super joueur de L1, qui aurait sa place dans beaucoup de clubs. 

8e: Paredes a faili accélérer puis il s'est rappelé qu'en fait le foot en marchant c'était bien aussi. Derrière sa frappe part quasiment en touche. 

5e: Il revient l'Argentin. Un coup dans les côtés, il devrait s'en remettre. J'aime l'enthousiasme du public à chaque ogive sur Laborde ou Delort. 

3e: Ahahah les Montpelliérains mettent des brains de tous les côtés on a déjà perdu Di Maria. L'Argentin a déjà manqué une grosse occasion sur une passe en or de Draxler. 

1e: C'EST PARTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!

18h57: Soleil printanier à Montpeul. Ca donne envie d'aller taquiner le cuit à la plage avec les copains. Stade presque pelin en plus, pas mal pour un mardi à l'horaire bâtard

18h18: Du côté montpelliérain, c'est la dream team. La LMD devant, et je ne vous parle pas du programme Licence Master Doctorat. 

 

18h10: IL EST DE RETOUUUUUUUUUUUUUUR. Choupo-Moting dans le onze de départ. Entouré de ses parents, Neymar et Di Maria, qui vont faire en sorte que le petit ne fasse pas trop de bêtises.

 

18h07Salut les 20 minutos et les 20 minutas, on prend l'antenne depuis La Mosson ou presque. Les compos sont toutes chaudes

Rarement match en retard d’un club déjà sacré n’aura été aussi attendu. Trois jours après avoir dilapidé deux buts d’avance en finale de la Coupe de France, le PSG retrouve les terrains l’esprit meurtri et les jambes lourdes. Les absents sont encore nombreux (Mbappé, Cavani, Verratti, Thiago Silva), et dans la tête des présents résonnent encore les critiques de Neymar, venu en zone mixte pour se payer la nouvelle génération parisienne infoutue de profiter de son incommensurable expérience. Si Tuchel ne semble pas menacé dans l’immédiat, il ne faudrait pas non plus que les cinq derniers matchs tournent à la fête de kermesse, sans quoi quelqu’un au Qatar va vraiment finir par fondre une durite et renvoyer tout le monde. Une visite à La Mosson n’est pas l’endroit idéal pour se relancer, même si la perspective d’une qualification européenne s’est éloignée pour les Héraultais après la victoire rennaise samedi​. En voilà d’autres qui peuvent en vouloir aux joueurs parisiens