Ligue 1: La rencontre Caen-Angers arrangée? Des accusations «inacceptables», selon les clubs

FOOTBALL Le président de Guingamp Bertrand Desplat a appelé la LFP samedi après-midi pour faire part de ses doutes

N.C.

— 

Le match entre Caen et Angers, en avril 2019
Le match entre Caen et Angers, en avril 2019 — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le match entre Caen et Angers, remporté 1-0 par les Angevins samedi, a-t-il été arrangé ? La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a été « avisée d’éléments susceptibles de douter de l’intégrité de la rencontre », et a mis en instruction le dossier. Tout est parti du président de Guingamp (à la lutte avec Caen pour le maintien), Bertrand Desplat, qui a appelé la LFP avant la rencontre car un de ses joueurs avait eu au téléphone un joueur d’Angers, et que ce dernier lui avait fait part de « choses étranges », rapporte L'Equipe.

La LFP a confirmé ce mardi avoir « été saisie par téléphone le samedi 13 avril 2019 après-midi par le Président de l’EA Guingamp, qui a ensuite confirmé ses propos le jour même par mail ».

« L’enquête qui devra déterminer dans quel intérêt l’EA Guingamp a appelé la LFP »

Les deux clubs mis en cause ont réagi ce mardi après-midi. « Aucun soupçon ne saurait peser sur le club d'Angers SCO, qui affiche des valeurs fortes en matière de moralité et d’éthique, assure le club du Maine-et-Loire dans un communiqué. Les accusations portées par Bertrand Desplat (…) sont inacceptables, elles remettent en cause l’intégrité du club et jettent le discrédit sur l’ensemble du football français. »

Les Caennais, de leur côté, sont davantage entrés dans le détail des événements. « Le Stade Malherbe Caen a été contacté par téléphone samedi après-midi par la Ligue de Football Professionnel, en la personne de son Directeur Général, pour évoquer des échanges qui auraient eu lieu entre des joueurs du Angers SCO et de l’EA Guingamp, explique le club normand. La commission de discipline de la LFP s’est saisie de l’enquête qui devra déterminer dans quel intérêt l’EA Guingamp a appelé la LFP. »

« Didier Quillot m’a assuré qu’il me redonnerait des nouvelles dans l’après-midi [de samedi]. On est mardi et malgré mes relances, je n’en sais toujours pas plus », a ajouté le président caennais Gilles Sergent auprès de L’Equipe.