Paris-Roubaix: Gilbert, champion tout terrain... Revivez la course aux pavés en live avec nous

CYCLISME Qui pour succéder à Peter Sagan?

B.V.

— 

Les coureurs à Paris-Roubaix
Les coureurs à Paris-Roubaix — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Classement final

1. Gilbert

2. Politt

3. Lampaert

17h14: Le classement définitif:

 

1. Gilbert

2. Politt

3. Lampaert

4. Vanmarcke

5. Sagan

0km: PHILIPPEEEE GILBERT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

1km: FLAMME ROUGE !!!!! Gilbert ou Politt ?

3km: Politt et Gilbert à trois bornes du vélodrome avec 40 secondes d'avance. Je peux vous dire qu'ils se regardent.

5km: C'est finir pour Sagan, Lampaert est seul en poursuite des deux hommes de tête.

7km: Gilbert c'est incroyable quand même, il a déjà gagné trois monuments sur cinq. Bientôt quatre?

8km: Et maintenant on a plus rien de bien compliqué en termes de pavés, 35 secondes, c'est plié, ça va se jouer entre Politt et Gilbert.

10km: 20 secondes entre Politt/Gilbert et Sagan/Lampaert/Vanmarcke. Le peloton ne reviendra pas, lui.

12km: Vanmarcke a un problème de velo et du coup ça risque de pas revenir sur Politt et Gilbert. Incroyable. La gagne va se jouer entre les deux hommes?

13km: C'est Politt qui attaque! Et ça met Sagan dans le rouge, on s'y attendait pas mais il semble cuit le vainqueur sortant !

14km: Ca sort à quatre du Carrefour de l'Arbre, mais Lampaert n'est pas très loin derrière.

16km: C'est Gilbert qui attaque dans le Carrefour de l'Arbire !!!!! Sagan est le seul à pouvoir suivre. C'est dur pour Lampaert.

17km: POOOW Lampaert c'est lui qui ouvre dans le Carrefour de l'arbire et c'est duuuuur pour Politt!!!

18km: C'est recollé pour Lampaert et Vanmarcke. On a le retour des cinq fantastiques, la victoire se joue entre eux. Ils vont bientôt se lancer dans le carrefour de l'arbitre, le 3e secteur 5 étoiles du jour. Qui va attaquer ?

19km: C'est parti pour Camphin ! Quatre étoiles devant le centre d'entraînement du Losc.

21km: C'est fini pour Van Aert! Il a été lâché il paye tous ses efforts de la journée. Il ne sont plus que cinq pour la gagne, Lampaert et Vanmarcke tentent de revenir sur le trio devant.

21km: Gilbert a attaqué devant et Sagan et Politt ont suivi. Les trois autres sont un peu derrière.

23km: L'écart descend à 50 secondes, si ça descend encore un peu on pourrait voir un favori faire le jump, mais moi je n'y crois plus.

25km: on a quatre belges dans le groupe de tête quand même, le pays de la classique.

25km: Van Aert c'est incroyable. Dire qu'il y a 50 bornes il se battait pour revenir dans le peloton après une chute, et là c'est lui qui imprime le rythme dans le groupe de tête.

27km: On entre dans Cysoing. Un double secteur pavé 3 étoiles. C'est surtout le prochain enchaînement Camphin puis le Carrefour de l'arbre qui risque de décider de la course. Tout ça dans les dix prochains kilomètres.

32km: Sur Eurosport, les commentateurs sont d'accord avec moi, ça peut pas rentrer. Le gagnant est dans les six de devant!

34km: On arrive sur deux petits secteurs pavés. Pas de quoi trop trembler de la cocotte. D'ailleurs les mecs roulent comme si on était sur de l'asphalte, tranquille. 

35km: une minute entre les deux groupes. Ces six-là peuvent aller trèèèès loin.

37km: Prochain secteur pavé, l'enchaînement Cysoing / Camphin-en-Pévèle. Ca va être compliqué de sortir quelqu'un de la roue là, à part peut être Politt.

39km: Allez je me lance, la gagne est devant. On arrive à bientôt une minute d'avance et le groupe des piégés (Naesen, Van avermaert, Stybar) ne bouge pas.

41km: Quarante secondes maintenant. On ne parle plus de revoir le peloton mais une tripotée de coureurs qui pourraient faire le jump avec ceux de devant. Mais il faudra être trèèèès fort.

44km: Trente seconde entre le groupe Sagan et le gros du peloton, ou les Stybar et autre Van Avermaet ont été piégés.

46km: Quelques bugs avec la machine là, j'essaie de liver mais les conditions sont au moins aussi difficiles que sur les pavés.

47km: C'est fini pour Laporte et Sarreau dans le groupe de tête, trop dur pour eux ici.

48km: Voici Mons en pevele! Le deuxième scteur 5 étoiles du jour !

49km: On arrive à Mons en Pévèle où ça va continuer à envoyer sévèrement. 

51km: Et devant Philippe Gilbert a croqué Nils Politt, il est désormais tout seul à l'avant. Ce secteur 12 a mis un peu le bordel dans le peloton.

53km: Sagan, Van Aert, Lampaert, Vanmarcke, Cortina, Sarreau et Laporte ont faussé compagnie à tout le monde !

53km: Et à l'entrée du secteur 12 c'est Sagan qui est à l'attaque! Il se découvre et c'est la grande bataille qui est lancée! 

55km: On va arriver au secteur de Bersée, quatre étoiles. Toujours Gilbert, Politt et Selig en tête, et le peloton juste derrière.

58km: Exceptionnel, en plus ils sont en rose les EF...

 

60km: Tiens, Deceuninck a envoyé un éclaireur en tête de course, Philou Gilbert est parti avec Politt et Selig. Bon, y a une vingtaine de secondes d'avance sur le peloton, mais on le connait Gilbert, il est dangereux.

63km: Y en a un peu de partout pour l'instant mais pas de grand leader piégés. On va arriver au secteur d'Orchies.

65km: Ahah Nils Politt a attaqué au ravito! Salaud! Il est parti pour retrouver Kreder devant.

69km: Kreder est parti seul en tête. Mais je peux vous l'assurer, il ne gagnera pas.

72km: Magnifique Van Aert! Il a réussi à recoller, quel patron. Maintenant il faut qu'il récupère un peu, le problème c'est qu'on va enchaîner les secteurs pavés bien venimeux.

73km: Pendant que Van Aert continue de faire sa course tout seul, derrière le peloton. Va-t-il rentrer un jour? Et si oui avec quelle énergie? 

75km: On est bientôt à la moitié des secteurs pavés, secteur 16. Et derrière c'est que du difficile, 3 ou 4 étoiles, jusqu'à Mons-En-Peveles à 50 bornes de l'arrivée avec ses 5 étoiles. 

78km: 1'14 pour Van Aert, ça commence à sentir le sapin pour l'un des favoris de la course.

82km: La chute de Van Aert dans un virage! Alors qu'il était en train de revenir sur le peloton. Il est tombé lourd mais repart. Bon là il a encore perdu du temps, ça commence à faire beaucoup d'efforts. 

86km: R.A.S, si ce n'est beaucoup de poussière. Van Aert devrait rentrer avant le prochain secteur, qui sera 4 étoiles. Toujours personne à l'avant, le peloton est groupé.

88km: On arrive au secteur 18, 3 étoiles. Van Aert a 20 secondes de retard sur l'arrière du peloton.

92km: Il a changé de velo au beau milieu de la trouée d'Arenberg, faut toujours avoir un équipier qui a le même poids que son leader. Il est à 40 secondes du peloton et devrait revenir dans le peloton.

93km: Stijn Vandenberghe, un vieux de la vieille, est parti seul devant et a créé un bel écart. Derrière c'est la panique pour Van Aert, l'un des favoris de la course, qui a vraiment crevé au pire endroit.

94km: Pouh que ça fait mal! Sagan est allé un peu dans le gazon mais ça va, il est revenu. Crevaison pour Van Aert!!!!

95km: Quand le pavé fait mal...

 

96km: Aie aie aie, la voilaaaa!

 

100km: Allez on sort d'Haveluy sans trop de changements dans la course. Next step, la trouée d'Arenberg! 

101km: A noter qu'Alexander Kristoff, l'un des outsiders, a déjà course perdue, il est perdu dans la pampa à deux minutes du peloton. 

103km: C'est parti pour Haveluy, quatre étoiles et un pavé bien vilain. On va perdre du monde ici.

104km: Allez on arrive à Haveluy dans une borne. La jonction entre les deux groupes est faite. 

106km: C'est en train de rentrer dans le deuxième groupe Sagan-Naesen, plus que 10 secondes sur le peloton.

107km: Dans 5 bornes: secteur 20, 4 étoiles. Très difficile. Ce qui est dur aussi, c'est que le 19, c'est... la Trouée d'Arenberg, le monstre! 10 kilomètres après le 20, à 93 bornes de l'arrivée.

108km: Oliver Naesen, le belge de chez AG2R, est aussi piégé dans le deuxième groupe. Il fait bosser son équipe avec les Bora de Sagan pour revenir avant le secteur 20, qui va lancer la course pour de vrai.

112km: Hoplà la première vraie cassure!

 

Dix bornes avant ce fameux secteur 20 qui lance vraiment la course, un premier peloton de 40 a créé un espace avec le deuxième peloton. Et dans le deuxième, on retrouve un gros piégé: Peter Sagan, le vainqueur de l'an passé. 35 secondes d'écart pour le groupe Sagan, il va falloir qu'il rentre avant le secteur 20...

115km de l'arrivée: Mes collègues me posaient la question ce matin (et je vous invite à en faire de même d'ailleurs), mais nous les Français on est nuls sur Paris-Roubaix, non?

Ben... Un peu ouais. Pas de vainqueur français depuis Fred Guesdon, en 1997. Et peu de chance d'en avoir un même cette année. A vrai dire, un top 10 serait déjà bien... Notre meilleure chance, Arnaud Démare, déjà auteur de top10 sur cette course. On peut aussi espérer un exploit de Sénéchal, Laporte, Petit ou Gaudin. Mais bon...

14h30: Dans 15 bornes on commence VRAIMENT les choses sérieuses, avec le secteur 20 (on compte à rebours, on démarre au 30 et on termine au 1 à Roubaix), celui de Haveluy à Wallers. Quatre étoile.

Si vous voulez tout savoir sur les secteurs pavés, c'est par là chez nos amis de l'Equipe.

14h29: On est entré depuis une trentaine de bornes dans les secteurs pavés. Le plus durs ne sont pas encore là mais c'est déjà un peu le boxon dans le peloton, ça chute de partout et ça casse. 

14h27: D'un point de vue météo, et c'est très important: c'est sec sur le Nord de la France. En revanche, il fait pas chaud, un petit 5°. 

14h25: Allez on fait le point sur la course: il reste 120 kilomètres et le peloton est groupé !!!

Il y avait une échappée de 30 hommes avec des gros outsiders, comme Kung ou Lampaert, mais le peloton est revenu. Tout est encore ouvert et la course est assez folle.

14h20: Salut à tous ! Bienvenue chez nous c'est l'heure du live de la grande course française, Paris-Roubaix. La course est déjà très correctement lancée car ça n'a jamais trainé de la pédale aujourd'hui. Aucune vraie échappée n'est parti et du coup c'est un peu la guerre.

Le voilà, l'Enfer du Nord. Comme chaque année, une semaine après le Tour des Flandres, c'est la grande classique de France, Paris-Roubaix. Sur les pavés du Nord de la France, les coureurs du peloton vont souffrir pendant près de 300 kilomètres avant l'arrivée sur le Vélodrome de Roubaix, où Peter Sagan l'a emporté l'année dernière. Qui pour lui succéder? Lui-même, déjà, compte parmi les favoris même si la forme n'est pas optimale. Greg van Avermaet, Oliver Naesen, Zdenek Stybar, Van Aert ou Benoot font partie des autres prétendants. 

>> On se retrouve dès le café dominical pour suivre la plus belle classique française de l'année...