Les ultras de Dijon condamnent «sans ambiguïté» les chants racistes visant Prince Gouano

FOOTBALL Le capitaine amiénois a été victime de cris racistes lors de Dijon-Amiens

W.P.

— 

Prince Gouano, en bleu
Prince Gouano, en bleu — JEFF PACHOUD / AFP

Près de 24 heures après les faits, les ultras de Dijon ont publié un communiqué sur leur page Facebook pour condamner les cris racistes dont a été victime le capitaine amiénois Prince Gouano lors du match Dijon-Amiens, vendredi en début de soirée. « Sans ambiguïté, nous condamnons de la manière la plus ferme le racisme et les discriminations sous toutes leurs formes » écrivent les Lingon’s boys.

« Le nom de notre club, de notre ville et de notre tribune est aujourd’hui sali et cela nous affecte très profondément », ajoutent-ils.

Tolérance zéro

La Fifa​ a réagi cet après-midi à l’incident qui a été suivi d’une interruption de la rencontre de Ligue 1, et invite tous les championnats à faire de même à circonstances égales. « La Fifa presse toutes les fédérations membres, les ligues, les clubs et les instances disciplinaires à adopter une procédure identique, ainsi qu’une tolérance zéro pour les incidents liés au racisme dans le football, et à infliger des sanctions sévères en cas de comportements de ce type ».