Ligue des champions: «Le foot doit surprendre les gens», le plaidoyer du coach de l'Ajax pour les «petits»

FOOTBALL Erik ten Hag a défendu l'incertitude du sport alors qu'une réforme de la C1 avantageuse pour les clubs les plus riches est d'actualité

N.C. avec AFP

— 

L'Ajax s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions en allant battre le Real Madrid (1-4) à Bernabeu.
L'Ajax s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions en allant battre le Real Madrid (1-4) à Bernabeu. — JuanJo Martin/SIPA

«Ce n'est pas bien que chaque année, les sept ou huit mêmes clubs arrivent en quart de finale et gagnent la Ligue des champions. Le football doit surprendre les gens». Erik ten Hag, entraîneur de l'Ajax Amsterdam, invité surprise des quarts de finale de la Ligue des champions, a insisté ce mardi sur l'importance de laisser cette compétition ouverte. 

«Pour l'Ajax, il est très important de disputer les quarts de finale, aussi sur le plan financier, car les circonstances ont vraiment changé ces dernières années. Pour un championnat comme les Pays-Bas, il est très difficile de se hisser à ce niveau... Seul le Portugal a été capable de le faire», a-t-il ajouté, à la veille de défier la Juventus Turin.

Le projet de réforme en toile de fond

En dehors de l'Ajax Amsterdam, qui n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis 2003, et du FC Porto, les six autres membres du Top 8 européen sont issus des trois grands championnats (Angleterre, Espagne, Italie). «C'est bon non seulement pour l'Ajax, mais aussi pour la Ligue des champions, C'est très agréable de pouvoir être la surprise cette année», a souligné le coach néerlandais.

L'Ajax, plus petit budget des équipes encore en lice, avait provoqué un séisme en éliminant à la surprise générale le Real Madrid, triple tenant du titre, lors du tour précédent. Selon différents médias, un projet de réforme de la Ligue des champions développée par l'Association européenne des clubs (ECA) propose de disputer, à compter de la saison 2024, la phase de poules sous la forme de quatre groupes de huit équipes contre huit groupes de quatre équipes actuellement.

Cette nouvelle C1 se rapprocherait d'une ligue fermée, les six premiers de chaque poule étant directement qualifiés pour l'édition suivante, indépendamment de leur classement en championnat. Un format qui garantirait aux clubs les plus puissants plus de matchs et donc plus de recettes, ce à quoi les principaux championnats européens, dont la Premier League et la Liga, sont fermement opposés.