Un match entre Hambourg et le Werder de Brême, en 2015.
Un match entre Hambourg et le Werder de Brême, en 2015. — PATRIK STOLLARZ / AFP

FOOTBALL

Les clubs allemands pourront être mis à contribution pour les frais de sécurité lors des matchs à risques

«On peut demander une contribution financière aux organisateurs d'événements à caractère commercial à haut risque, pour des frais particuliers de police»

Demander aux clubs professionnels de participer aux frais de maintien de l’ordre lors des matches à risques est légal, a estimé vendredi un tribunal allemand, suscitant des réactions inquiètes du monde du football.

Sollicité sur un litige entre la police de Brême et la Ligue allemande de football (DFL), le tribunal fédéral administratif de Leipzig a rendu un avis de principe : « On peut demander une contribution financière (aux organisateurs) d’événements à caractère commercial à haut risque, pour des frais particuliers de police. »

« Une décision historique »

Sur le litige particulier de Brême, le tribunal a toutefois refusé de se prononcer, renvoyant l’affaire devant une juridiction locale.

« Le tribunal fédéral administratif a rendu une décision historique », s’est félicité le sénateur de la ville de Brême chargé des affaires intérieures Ulrich Mäurer, « il s’agissait d’une question de fond, à savoir : peut-on facturer à la DFL les frais d’un déploiement de police ? Et la réponse est clairement oui ».

Un match entre Brême et Hambourg à l’origine

« Nous avons là une décision qui ne correspond certainement pas à ce que nous attendions, il faut le reconnaître », a admis Reinhard Rauball, le président de la Ligue qui avait déposé la plainte contre la police de Brême, qui lui demandait une participation financière pour couvrir les frais d’un déploiement massif lors d’une rencontre entre Brême et Hambourg en avril 2015.

Le juge administratif a cependant noté qu’il restait de nombreux points de détails à régler sur la nature exacte des frais à couvrir et le montant à demander aux clubs.