Nouvelle-Zélande: les All Blacks font part de leur émotion après l'attentat

RUGBY Au moins 49 personnes ont été tuées, vendredi, à Christchurch

G.B. avec AFP

— 

Sonny Bill Williams avant un match contre l'Irlande, en 2018.
Sonny Bill Williams avant un match contre l'Irlande, en 2018. — Seconds Left/REX/Shutterstock/SIPA

Le rugbyman Sonny Bill Williams, star du sport néo-zélandais et fervent musulman, s’est montré très ému après l’attaque de mosquées vendredi en Nouvelle-Zélande, indiquant dans une vidéo qu’il espérait que les victimes soient « au paradis ».

« Je viens d’apprendre la nouvelle. Je ne pourrais pas décrire avec des mots ce que je ressens en ce moment », a déclaré la star des All Blacks dans une vidéo publiée sur Twitter, où l’on voit le rugbyman en pleurs, assis dans une voiture.

« Inch’allah tous ceux qui ont été tués aujourd’hui (vendredi), vous êtes tous au paradis », a poursuivi le joueur âgé de 33 ans, « profondément attristé que cela puisse avoir lieu en Nouvelle-Zélande ». Sonny Bill Williams avait joué plus tôt dans sa carrière, dans l’équipe des Crusaders, qui évolue à Christchurch.

Le Néo-Zélandais Julian Savea, qui joue à Toulon, a également réagi sur Twitter. Tout comme Dan Carter, il indique penser aux victimes ainsi qu’à leurs familles.

Le compte Twitter de la sélection nationale a également publié un message, qui se termine par « Kia Kaha ». Le Figaro explique que cette expression signifie « rester fort » en maori. Toujours sur Twitter, la sélection australienne et la Fédération française ont également eu des mots de soutien pour le peuple néo-zélandais. Une minute de silence a par ailleurs été respectée avant le match entre les Chiefs et les Hurricanes, quelques heures après l’attentat.

Selon les autorités, au moins 49 personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi dans des attaques contre deux mosquées de la ville de Christchurch.