Mario Balotelli est impressionnant depuis sa signature à l'OM.
Mario Balotelli est impressionnant depuis sa signature à l'OM. — B. Horvat / AFP

FOOTBALL

OM-Nice: Mario Balotelli a «tout changé» à Marseille... Le foot, c'est plus facile avec un grand attaquant

L'avant-centre Mario Balotelli signe des débuts impressionnants à Marseille

  • Mario Balotelli a marqué cinq buts en sept matchs à l'OM. Face à Nice, il a inscrit son quatrième but au Vélodrome, pour autant de sorties dans son nouveau stade.
  • L'attaquant Italien a complètement changé l'OM. La réciproque est-elle vraie aussi ?

Pierre, papier, ciseaux ? Face au virage sud, évidemment. C’est le jardin de Mario Balotelli. C’est là qu’il a célébré son quatrième but consécutif au Vélodrome, une première en 45 ans à Marseille. L’Italien a marqué lors de ses quatre premiers matchs dans son nouveau stade. Ce dimanche, il permet à l’OM de battre Nice, son ancien club ( 1-0). Super Mario a aussi, tant qu’à faire, inventé une nouvelle célébration absurde et hilarante, rappelant qu’il est au moins autant un génie du marketing qu’un prodige du football.

On s’emballe un peu avec ces mots. « Prodige du foot », c’est un peu trop. Attaquant de classe mondiale, en revanche, c’est certain. Sa tête sur ce centre tendu d’Ocampos est un monument de réalisme. Mario Balotelli est le « grand attaquant » que Marseille a cherché pendant deux ans. Et Rudi Garcia profite de l’instant.

Rudi Garcia refuse de féliciter Balotelli

« Je ne dirais pas qu’il est indispensable… Mais un buteur de ce calibre-là, ça change tout. Il n’a pas besoin de beaucoup d’occasions », souligne le coach marseillais. Plus qu’une analyse technique de cette action expresse, plus qu’un retour sur les coups francs un peu idiots (mal) tirés par l’Italien en première mi-temps, Rudi Garcia a voulu s’arrêter sur son attitude, ce dimanche, face à son ancien club. « Il a été exceptionnel, alors qu’il y a eu provocation physique. Il a été intelligent, il s’est bien tenu », apprécie le coach de l’OM, qui n’a « pas voulu » féliciter SuperMario pour son but : « Il en a mis d’autres, il en mettra d’autres ! »

« Mario nous fait du bien mais c’est toute l’équipe qui a retrouvé la confiance, et pas un seul joueur », sourit également Boubacar Kamara. « Son arrivée coïncide avec le réveil de l’équipe mais on gagne les matchs collectivement, embraye Valère Germain. On gagne dans le jeu, dans l’intensité et dans le pressing. »

L’OM a changé Balotelli

Germain a brillé dans cet exercice face à Nice. Balotelli un peu moins, mais il a été décisif, donc sa nonchalance et sa tendance à marcher en permanence sont pardonnées. « Ils sont complémentaires avec Valère et la confiance engrangée par Mario a des effets sur Valère », note, avec justesse, Bouna Sarr. Germain, muet entre la 7e et la 26e journée, a enfin remarqué à Rennes. Il n’a pas, toutefois, l’impressionnante efficacité du numéro 9 italien de l’OM.

Depuis son arrivée à Marseille, Mario Balotelli marque un but tous les cinq tirs. Alors qu’il n’avait pas marqué une seule fois à Nice, en 33 tentatives. Et qu’il tournait plutôt à un but tous les 6 tirs l’an dernier à Nice. Balotelli a déjà changé l’OM. Mais l’OM a aussi changé Balotelli.