Top 14: Record d'invincibilité pour le Stade Toulousain, Paris au fond du trou... Revivez le match en direct

RUGBY A Paris ce dimanche, le Stade Toulousain peut enchaîner une douzième rencontre de Top 14 sans défaite. Ce serait un record

Nicolas Stival

— 

Au match aller, le 2 décembre, Rynhardt Elstadt et le Stade Toulousain avait écrasé le Stade Français (49-20).
Au match aller, le 2 décembre, Rynhardt Elstadt et le Stade Toulousain avait écrasé le Stade Français (49-20). — R. Gabalda / AFP

STADE FRANÇAIS - STADE TOULOUSAIN: 9-28

18h30: C'EST FINI !!! Pas très séduisant mais extrêmement solide, le Stade Toulousain revient de Paris avec une large victoire bonifiée. Le leader bat LE RECORD D'INVINCIBILITE DU TOP 14 avec un douzième match d'affilée sans défaite (onze victoires, un nul). Pour le Stade Français, ce quatrième revers à domicile risque d'être rédhibitoire dans la course aux phases finales. PARIS EST SEULEMENT HUITIEME à la fin de cette 18e journée de championnat. Hors des clous pour la qualification, donc... Merci d'avoir suivi ce match avec nous et bon dimanche soir à tous !

77e: ET LE QUATRIEME ESSAI TOULOUSAIN !!! A la suite d'une longue séance de possession près de la ligne parisienne, le ballon est écarté jusqu'au champion du monde des moins de 20 ans Matthis Lebel qui file derrière la ligne sans opposition. Décisif sur l'action (quelle sautée !), Zack Holmes l'est décidément moins au pied aujourd'hui. Encore une transformation ratée. Mais ça fait 9-28.

70e: Mais... Paris perd un ballon à un mètre de sa ligne, et FAASALELE APLATIT EN COIN !!! Non seulement le Stade Toulousain sans doute plié le match (9-23) mais il tient pour l'instant le bonus offensif. Pour le Stade Français en revanche, c'est la cata. Bézy rate la transfo. C'est anecdotique maintenant.

65e: Le Stade Français choisit une pénaltouche mais sur l'action qui suit "Big Jo" Tekori arrache le ballon. 70 mètres plus loin, ça fait pénalité à 18 m mètres en face des poteaux pour Toulouse. Et cette fois, IL NE RATE PAS (9-18). Le Stade Toulousain se met hors de portée d'un essai transformé parisien.

58e: Et Nicolas Sanchez boîte aussi bas que Toshiba dans le sketch des Inconnus. L'ouvreur argentin du Stade Français est remplacé par l'éternel espoir Jules Plisson.

 

56e: C'est pas folichon-folichon sur la pelouse, là. 

54e: Et Holmes qui vendange trois nouveaux points, à 38 m en face des poteaux. Huit points égarés en route pour Toulouse, quand même...

51e: Gros coup de froid à Toulouse. Sur l’un de ses formidables appuis, Cheslin Kolbe s’est blessé, apparemment au genou droit. Bon, il se relève, mais les supporters Rouge et Noir ont eu les fesses qui font « bravo ».

45e: Et Holmes qui retrouve la réussite (9-15) !!!  L'ouvreur australien de Toulouse concrétisé sur pénalité l'excellent début de deuxième période de son équipe. De nouveau, Paris ne voit pas un ballon.

41e: Allez, on est reparti. 

Mi-temps: Allez hop, c'est la pause. Toulouse a globalement dominé une première période pas fofolle, mais Holmes a vendangé cinq points au pied. On verra si ça porte préjudice à son équipe, qui tient pour l'heure son record d'invincibilité en Top 14. Un petit goûter, et on revient dans quelques minutes.

38e: Ouh, la faute stupide en touche de Flanquart, qui tape sur le ballon!!! Mais Holmes rate son deuxième coup de pied (sur trois) de la journée. Pas le plus dur pourtant. Elstadt revient, et les deux équipes sont de nouveau à 15.

35e: Le Stade Français grignote, peu à peu. Pénalité de Sanchez à dix mètres en face des perches (9-12).

31e: Sinon, pendant ce temps, l'OL mène déjà contre le TFC grâce à Memphis Depay. Ah, non, Dossevi a égalisé.  Vous pouvez aller vérifier ça par ici. Mais vous revenez après, d'accord?

28e: Plaquage à deux de Tekori et Elstadt sur Sanchez. On est plus près des Super stars du catch que du Top 14. M. Garcès sévit cette fois contre Toulouse et envoie Elstadt au frigo pour dix minutes. Sur la pénalité qui suit, Sanchez réduit l'écart (6-12). On va voir si Paris est aussi efficace que son adversaire en supériorité numérique.

23e: Flanquart revient. Paris est de nouveau à 15 contre 15, mais vient de prendre 12 points en moins de 10 minutes.

21e: Suite à un coup de pied toulousain, l'éternel ailier parisien Julien Arias (né alors que Pierre Mauroy était Premier ministre) est obligé d'aplatir dans son en-but et de concéder une mêlée à 5 mètres. Paris évite l'essai de Mathis Lebel, mais pas celui de l'autre ailier Lucas Tauzin, superbement décalé par ses centres Sofiane Guitoune puis Pita Akhi. Cette fois Zack Holmes transforme (3-12).

13e: Logiquement, Toulouse prend la mêlée face à une équipe privée d'un de ses deuxième ligne. Les Parisiens se font enfoncer et Gillian Galan aplatit LE PREMIER ESSAI DU MATCH. Holmes rate sa transfo en revanche. Mais le Stade Toulousain, en supériorité numérique, prend la tête (3-5).

12e: C'est Camping 4 qui se tourne dans le camp parisien, sans Franck Dubosc. "Y a trois fautes dans la même action, le 3, le 5 et le 4", peste M. Garcès contre les joueurs du Stade Français. Et c'est le 4 (Flanquart) qui prend un carton jaune. Toulouse va évoluer à 15 contre 14 pendant 10 minutes.

7e: Les Stadistes du Sud campent dans les 22 mètres des Stadistes du Nord. Mais le lancer en touche de Guillaume Marchand (le petit frère de Julien, actuellement blessé au genou) est récupéré par les Parisiens qui peuvent respirer un peu.

5e: Apparemment, les supporters toulousains se font davantage entendre que les parisiens. Un peu comme quand l'OM se déplace au Stadium face au TFC en fait.

3e: C'est parti, avec d'entrée une mêlée parisienne dans les 22 m toulousains, suite à un en avant du pilier Van Dyk. Le Stade Français récupère déjà une première pénalité, que Nicolas Sanchez convertit tranquillement (3-0).

16h48: Côté toulousain, il manque sept internationaux, mais ça reste très présentable avec notamment le spectaculaire Cheslin Kolbe à l'arrière.

 

16h45: Bonjour à tous. Pour commencer, on va faire dans le classique avec les compos. D'abord celle des locaux, conduits par un certain Yoann Maestri, ancien taulier du Stade Toulousain.

 

Si le Stade Toulousain s’impose ce dimanche sur la pelouse de Jean-Bouin, il enchaînera un douzième match d’affilée sans défaite. Du jamais vu dans l’histoire du Top 14. Au-delà de ce possible record, les Rouge et Noir, même privés de six internationaux en Bleu pour cause de Tournoi des 6 Nations, filent gentiment vers les demi-finales.

Tranquilles leaders du championnat, ils ont moins de pression que les joueurs du Stade Français, à la bagarre pour accrocher les barrages. Des Parisiens à l’aise à l’extérieur, beaucoup moins chez eux, où ils ont déjà perdu trois fois.

 

>>> Qui remportera le duel des Stades, qui sent bon le début du XXIe siècle et les shows pailletés façon Max Guazzini ? Réponse à partir de 16h45.