Report FCN-PSG: Le club est en colère, la préfecture se justifie

FOOTBALL La rencontre entre le FCN-PSG a été reportée sur demande de la préfecture de la Loire-Atlantique

David Phelippeau
— 
Rongier face à Mbappé.
Rongier face à Mbappé. — FRANCK FIFE / AFP

C’est tombé ce lundi matin, mais les supporters nantais sentaient la mauvaise nouvelle arriver. La rencontre Nantes-Paris SG comptant pour la 28e journée du championnat de Ligue 1 n’aura finalement pas lieu le week-end du 9-10 mars. Le match est en effet reporté « sur instruction de la préfecture de Loire-Atlantique ».


Une décision qui a mis en colère le FC Nantes, qui a subi près de 10 reports de matchs en raison des manifestations des gilets jaunes depuis le début de la saison. « Je suis énervé car ça commence à faire beaucoup, tonne le capitaine nantais Valentin Rongier, à la sortie du décrassage [succès 1-0 contre Bordeaux dimanche] ce lundi matin. Avec tout ce qu’il s’est passé depuis le début de la saison, on a eu beaucoup de matchs reportés. Là, c’est le plus gros de la saison qui est une nouvelle fois repoussée. C’est dommage car il y a beaucoup de gens qui prévoient leur week-end. Beaucoup de gens qui font un long déplacement pour venir voir ce match. »

Beaucoup d’animations annulées, le FCN exaspéré

Si le match avait eu lieu le dimanche [le diffuseur Canal + était d’accord], des animations étaient prévues (fan-zone, animations autour de la journée internationale de la femme etc.).Tout a donc été annulé. « On va sans doute jouer en semaine donc ça limite beaucoup les possibilités, poursuit Rongier. Cela gâche un petit peu la fête… »

Le FC Nantes regrette par ailleurs qu’il n’y ait « pas de dialogue avec la préfecture » et de devoir « subir les événements » de la sorte.

Une absence de communication regrettée par l'entraîneur Vahid Halilhodzic. «Le club perd énormément d'argent car c'est un match de gala contre le PSG. Qu'on discute au moins. Non, il [le préfet] impose. Ça, c'est vraiment frustrant pour nous.»

La préfecture s’explique et se justifie

« Concernant le report du match FCN-PSG, il convient de rappeler que lors de la dernière confrontation avec le PSG, de nombreuses violences entre supporters avaient été constatées, a expliqué la préfecture. Pour ce match à haut risque, il y a donc eu des échanges informels entre la préfecture, la Ligue de foot et le FCN. »

Elle précise ensuite que « la décision a été prise par la Ligue après échange avec la préfecture ». « Il n’était en effet pas envisageable de mobiliser des forces de l’ordre l’après-midi [samedi] pour la manifestation puis le soir [samedi] pour le match contre le PSG d’autant que cette rencontre requiert un dispositif de sécurité plus important qu’habituellement. » La préfecture explique enfin que « pour une raison de disponibilité des forces de l’ordre », le match ne pouvait pas se tenir le dimanche.