FC Nantes-Bordeaux: Comme un symbole, Pallois libère Nantes... «Pas un hasard», selon Rongier

FOOTBALL Grâce à un but de Nicolas Pallois, les Nantais, qui restaient sur 4 points sur 21 possibles, ont renoué avec le succès (1-0) contre Bordeaux ce dimanche

David Phelippeau

— 

La joie des Nantais sur le but de Pallois.
La joie des Nantais sur le but de Pallois. — LOIC VENANCE / AFP
  • Nantes a pris le dessus (1-0), ce dimanche, sur les Girondins de Bordedaux dans le derby de l'Atlantique.
  • Les Canaris se donnent encore plus d'air au classement en prenant dix points d'avance sur la zone rouge.
  • Nicolas Pallois, ancien Bordelais et très proche de Sala décédé, est le buteur nantais de cette rencontre.

Comme un symbole. « Un joli clin d’œil », selon Abdoulaye Touré. Nicolas Pallois a libéré le FC Nantes, ce dimanche, en inscrivant son deuxième but de la saison d’une magnifique volée du pied gauche consécutif à un corner de Valentin Rongier (52e). Une réalisation qui a permis aux Canaris (14es) de s’imposer 1-0 contre Bordeaux dans le derby de l’Atlantique et de prendre un peu leurs distances sur la zone rouge (dix points sur le 18e et barragiste, Caen).

Quand il a marqué, tout le monde a évidemment pensé à ce qu’endure le défenseur central nantais depuis un mois. Pallois était le meilleur ami de Sala, décédé dans un accident d’avion le 21 janvier. Il est le dernier à avoir vu l’Argentin en vie. Il est le seul joueur de l’effectif nantais à s'être rendu aux obsèques de l’Argentin dans son pays. « Ce dernier mois a été un peu compliqué pour moi. Mais ce qui se passe en dehors, c’est dans ma tête », a d’abord expliqué le défenseur central nantais.

«Son meilleur pote est parti»

Pallois est un taiseux et il n’est pas du genre à s’épancher sur ses états d’âme et ses sentiments les plus profonds. « Après cette semaine, ce fut compliqué, a néanmoins ajouté l’ancien Girondin. Ça reste mon métier, il faut donner le maximum pour l’équipe et le groupe. J’ai essayé de faire la part des choses. » Vahid Halilhodzic a tenu à féliciter son défenseur central. « Il a vécu des moments très difficiles. Son meilleur pote est parti. On a beaucoup discuté. »

Contre Nîmes (2-4), il y a quinze jours, Pallois pensait avoir inscrit un but, mais ce dernier lui avait été refusé pour hors-jeu. Cette fois-ci, personne n’est venu l’empêcher de fêter son indicible joie. D’ailleurs, fait rare, hormis Tatarusanu resté dans sa cage, tous les joueurs sont venus entourer et féliciter le buteur. Les dix Canaris sont restés en cercle quelques instants. Un rassemblement touchant compte tenu des dernières semaines très compliquées vécues par l’ensemble du club et surtout par Nicolas Pallois. « On n’a pas parlé d’Emiliano, précisera cependant le capitaine Valentin Rongier. Quand on s’est rassemblés, on s’est dit qu’il fallait perdre un peu de temps déjà et rester concentrés dans les 5 minutes qui allaient arriver… »

«Un guerrier, un mec sur qui tu peux toujours compter»

En attendant, dans ce match « spécial pour lui » [il a joué de 2014 à 2017 à Bordeaux], selon Touré, ce but a marqué les esprits. « Nico, c’est un guerrier, c’est un mec sur qui tu peux toujours compter que ce soit sur le terrain ou dehors, conclut Rongier, passeur décisif. Tout le monde l’apprécie. Ce but ? Il n’y a pas de hasard… » Ou si, mais un hasard qui fait plutôt bien les choses.