Stade Rennais-OM: Après l'exploit de Séville, les Bretons se contenteront du nul

FOOTBALL Le Stade Rennais a loupé le coche et reste toujours un peu à l'écart du wagon européen

Jérôme Gicquel

— 

Le capitaine Benjamin André avait ouvert le score dès la 6e minute.
Le capitaine Benjamin André avait ouvert le score dès la 6e minute. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Le Stade Rennais doit se contenter du match nul sur sa pelouse face à l’OM (1-1).
  • Après leur exploit de jeudi face au Betis Séville, les Bretons ont livré une belle copie face à des Marseillais apathiques en première mi-temps.
  • Avec ce match nul, Rennes a lâché des points dans la course à l’Europe.

La semaine aurait pu être parfaite pour le Stade Rennais. Après la qualification historique de jeudi soir face au Betis Séville, les Bretons avaient l’occasion de recoller au bon wagon et de revenir à un point de Marseille, un concurrent direct pour les places européennes.

Mais comme trop souvent cette saison, Rennes a lâché des points et s’est fait rattraper après avoir mené au score. « Il y a un peu de frustration. On était bien physiquement et mentalement mais on prend un but un peu bête sur corner. Mais cela reste un bon point », a réagi le défenseur Ramy Bensebaini, entré en jeu dès la 12e minute après la sortie sur blessure de Zeffane.

Un début de rencontre encore canon

Pas émoussés après leur grosse débauche d’énergie en Ligue Europa, les joueurs de Julien Stéphan ont débuté la partie pied au plancher et ont ouvert le score, comme face aux Espagnols, très tôt dans la rencontre. Dès la 6e minute, le capitaine Benjamin André, de retour de suspension, marquait de la tête sur corner.

Un quart d’heure plus tard, le milieu rennais n’était pas loin de doubler la mise mais sa frappe passait juste à côté des buts de Mandanda. Les Bretons ont ensuite géré assez tranquillement jusqu’à la mi-temps, bien aidés par des Marseillais apathiques.

Place à la Coupe de France mercredi soir

Au retour des vestiaires, Marseille est revenu sur le terrain avec de bien meilleures intentions, récompensées par un but de la tête de Germain (56e) sur corner. On pensait alors que les Rennais allaient craquer physiquement. Mais à force de courage, ils ont encore réussi à faire trembler les Olympiens sur deux frappes de Niang avant qu’Amavi sauve son équipe dans les arrêts de jeu en stoppant Hunou qui filait au but.

Après ce nul, Rennes reste scotché en milieu de tableau (9e). « On aurait aimé grappiller des points ce soir mais on n’a rien à se reprocher. Les regrets, c’est plus contre Reims ou Guingamp qu’on doit les avoir », a indiqué Clément Grenier. Les Rennais n’auront de toute façon pas trop le temps de tergiverser puisqu’un quart de finale de la Coupe de France les attend dès mercredi face à Orléans.