VIDEO. FC Nantes-Nîmes: Un ultime adieu à Emiliano Sala beau et triste à la fois

FOOTBALL Lors de la défaite (2-4) des Canaris contre Nîmes, dimanche, un hommage a eu lieu en l'honneur d'Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion...

D.P

— 

Salariés et joueurs des deux équipes se sont réunis pour la minute d'applaudissements pour Sala.
Salariés et joueurs des deux équipes se sont réunis pour la minute d'applaudissements pour Sala. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

La minute d’applaudissements devait durer une minute. Elle a semblé durer bien plus longtemps… Et on aurait voulu que ce moment tellement poignant se prolonge encore. Tout au long de l’après-midi (ddimanche, lors de Nantes-Nîmes 2-4), joueurs, supporters, salariés du FCN ont rendu hommage à Emiliano Sala, décédé dans un accident il y a presque trois semaines.

Avant la rencontre, les supporters, venus en nombre, se sont recueillis devant le poster XXL de Sala. Des tulipes, des écharpes, des maillots, des petits mots etc. à même le sol (le plus souvent) pour dire une dernière fois à quel point tous les amoureux des Canaris tenaient à lui.

Le poster de Sala à la Beaujoire.
Le poster de Sala à la Beaujoire. - SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Juste avant l’échauffement, les joueurs nantais - qui ont joué en noir avec un maillot floqué au nom de Sala - sont allés déposer celui de l’Argentin derrière le but, devant la tribune Loire. Là, où il adorait aller marquer, fêter ses buts en s’étreignant le plus souvent avec les fans des Jaune et Vert…

Le maillot de Sala derrière le but de Tatarusanu avant le match.
Le maillot de Sala derrière le but de Tatarusanu avant le match. - LOIC VENANCE / AFP

Sala était partout ce dimanche après-midi. Dans le rond central avant la rencontre.

Le poster géant de Sala dans le rond central.
Le poster géant de Sala dans le rond central. - SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Mais surtout dans toutes les têtes à quelques minutes du coup d’envoi.

Sala dans tous les esprits.
Sala dans tous les esprits. - LOIC VENANCE / AFP

Vidéo retraçant ses buts sous le maillot nantais, tifo et chants en son honneur (« C’est un Argentin qui ne lâche rien. Emiliano Sala, Emiliano Sala… ») etc. La Beaujoire a alors rendu un hommage émouvant à son ancien chouchou à quelques secondes du coup d’envoi. Joueurs des deux camps et salariés du FCN se sont réunis au bord du terrain pour applaudir et penser très fort à « Emi », comme on le surnommait à la Jonelière.

Salariés et joueurs des deux équipes se sont réunis pour la minute d'applaudissements pour Sala.
Salariés et joueurs des deux équipes se sont réunis pour la minute d'applaudissements pour Sala. - SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Le FC Nantes va devoir vivre avec cette irrépressible douleur. « Cela pèse quand on arrive au stade ou à la Jonelière, cela va prendre beaucoup de temps, explique Valentin Rongier. C’est seulement quand on joue au foot qu’on oublie tout ce qu’il s’est passé… » Bernard Blaquart, l’entraîneur de Nîmes : « Je pense que de là où il est, Emiliano Sala aurait souhaité voir une bonne rencontre, avec des équipes qui jouent un bon match aujourd’hui. » C’est ce qu’il s’est passé. Malgré la défaite, « Emi » a dû aimer.