XV de France: Jacques Brunel furieux que sa composition d'équipe ait fuité dans les presse

RUGBY Le sélectionneur des Bleus s'est fendu d'une petite mise au point au moment de donner son XV de départ face aux Gallois...

J.L.

— 

Jacques Brunel, le sélectionneur des Bleus, n'est pas plus inquiet que ça après la défaite du XV de France contre les Fidji, le 24 novembre 2018 au Stade de France.
Jacques Brunel, le sélectionneur des Bleus, n'est pas plus inquiet que ça après la défaite du XV de France contre les Fidji, le 24 novembre 2018 au Stade de France. — Christophe Ena/AP/SIPA

Pourquoi les entraîneurs de rugby ne bluffent pas sur les compositions d’équipe ? C'était le titre d'une de nos papiers il y a quelques années, en réaction à cette drôle de manie du sélectionneur des Bleus (et les autres) de donner sa composition plusieurs jours avant le match concerné. Une habitude qui ne suffit pas à contenter certains de nos confrères (c’est le jeu), lesquels avaient annoncé depuis longtemps cette semaine le XV exact amené à défier le Pays-de-Galles​ en ouverture du Tournoi des VI Nations 2019.

Cela n’a pas échappé à Jacques Brunel, qui s’est autorisé une petite leçon de morale en préambule de l’annonce officielle de son équipe mercredi matin à Marcoussis.

« Cette composition est déjà parue dans la presse. Je suis désolé pour la plupart d’entre vous qui n’ont pas eu accès à cette info. J’ai toujours essayé de travailler en bonne intelligence en ayant une attitude et un comportement égaux envers tout le monde. Certains utilisent des moyens qui ne les honorent pas. Je n’ai aucune envie de jouer au chat et à la souris, de changer les chasubles, d’annoncer l’équipe au dernier moment, de la cacher à mes joueurs, à la presse, pour éviter que certains s’amusent à la récupérer. Je ne veux pas savoir comment ça s’est passé, ce n’est pas normal qu’une composition d’équipe puisse sortir en début de semaine vis-à-vis des autres mais aussi de la compétition, à savoir que l’adversaire sait depuis le début de la semaine quelle sera la composition de l’équipe qu’il va affronter ».

Comme si ça allait empêcher les Gallois de dormir de savoir à l’avance contre qui ils allaient gagner ce week-end.