Ligue 2: Valenciennes condamné à verser plus de 290 000 euros à Faruk Hadzibegic

FOOTBALL L'ex-entraîneur du VAFC attaquait son ancien club lundi devant le tribunal des prud'hommes...

François Launay
— 
Faruk Hadzibegic a eu gain de cause aux prud'hommes.
Faruk Hadzibegic a eu gain de cause aux prud'hommes. — K.VILLALONGA/SIPA

Le VAFC va devoir (encore) passer à la caisse.  Limogé de son poste d'entraîneur ​en septembre 2017, Faruk Hadzibegic avait attaqué son ancien club aux prud’hommes. Il a eu gain de cause lundi en obtenant plus de 290.000 euros pour un licenciement sans faute grave.

Le nouvel entraîneur du Red Star est loin d’être le premier à attaquer le club du Hainaut devant un tribunal. Ces deux dernières années, VA et son président Eddy Zdziech ont dû passer à la caisse plusieurs fois. En novembre 2017, Bernard Casoni, ex-coach du club lui aussi limogé, avait obtenu 365.000 euros.

Déjà plus d’1,3 million d’euros déboursés aux prud’hommes pour d’anciens salariés

En novembre 2018, c’est Pierre Wantiez, ex-directeur général du club, qui avait été indemnisé de 388.000 euros. Et en octobre 2017, ce sont trois anciens salariés qui avaient été dédommagés de plus de 300 000 euros. Au total, VA, actuel seizième de Ligue 2, a dû déjà dépenser plus d’1,3 million d’euros pour ces procès.

Et ce n’est peut-être pas fini. Car Nicolas Penneteau, qui a quitté le club en 2014, réclame plus d’un million d’euros d’impayés. Dans un autre genre, la société Dupont Restauration souhaite obtenir un dédommagement de 950.000 euros. La facture n’a sans doute pas fini de s’alourdir pour un club.