Stade Rennais-Montpellier: Après son «bon point», le MHSC a hâte de rejouer à la maison

FOOTBALL Les Héraultais se sont rassurés en n’encaissant pas de but en déplacement à Rennes...

Camille Allain

— 

Florent Mollet a frappé sur le poteau dimanche au Stade Rennais.
Florent Mollet a frappé sur le poteau dimanche au Stade Rennais. — Fred Tanneau / AFP
  • Montpellier a accroché un match nul dimanche en déplacement à Rennes (0-0).
  • Un « très bon point » selon le coach et les joueurs, satisfaits de garder le Stade Rennais derrière au classement.
  • Les Montpelliérains ont « hâte de rejouer à la maison » pour confirmer ce nul.

Montpellier s’en contentera. En déplacement à Rennes dimanche, les Héraultais ont concédé le match nul (0-0). Pas illogique même si la rencontre aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. A l’issue du match, joueurs et staff saluaient « un bon point » pris sur le terrain d’un adversaire direct. « Ce nul vient au bon moment », estimait Andy Delort, en référence au trou d’air montpelliérain.

Avant le match, le président Laurent Nicollin avait insisté sur la nécessité de prendre « au moins un point » pour « garder le Stade Rennais derrière ». Une consigne appliquée à la lettre par les joueurs, généreux dans l’effort, à défaut d’être brillants, mais qui ont parfois manqué de justesse.

Avec un calendrier à trous ponctué de matchs reportés, le MHSC a livré un bel effort collectif dimanche pour museler les offensives rennaises. « On a retrouvé la solidité défensive qui nous faisait défaut. On peut regarder devant », estimait Florent Mollet en zone mixte. Le milieu de terrain aurait pu faire la différence mais sa frappe a été repoussée par le poteau de Tomas Koubek. « Un manque de chance » selon l’ancien joueur de Metz. La dernière fois que Montpellier n’avait pas encaissé de but, c’était face à Marseille début novembre.

« Il faudra faire les efforts ensemble »

Forte de sa prestation, l’équipe a désormais « hâte de rejouer à la maison ». « On a enchaîné les rencontres à l’extérieur, ce n’était pas facile », admettait Ellyes Skhiri. « On a envie de rejouer chez nous, de retrouver notre public. Il faudra faire les efforts ensemble », poursuivait Delort. Dimanche, les Montpelliérains ont eu le mérite de ne pas couler, notamment en seconde mi-temps, quand Hatem Ben Arfa enchaînait les percées. Le bateau tanguait, Florent Mollet se faisait enrhumer à plusieurs reprises mais Hilton sauvait la maison.

Satisfait de ce « très bon point », l’entraîneur Michel Der Zakarian peut également compter sur son gardien numéro 2. En l’absence de Benjamin Lecomte, touché aux côtes, le coach avait fait confiance à Dimitry Bertaud, qui fêtait dimanche sa première en Ligue 1. Prenant son temps sur chaque dégagement, le portier a été rassurant, notamment en se couchant sur la seule frappe cadrée des Rennais en première période. Dimitry Bertaud a aussi pu compter sur ses poteaux pour lui sauver la mise par deux fois face à Ben Arfa. Encourageant mais à confirmer face à Caen dimanche.