Alpes: Il relira Nice à Tignes en ski dans les traces de son grand-père

AVENTURE Xavier Pascal traversera les Alpes en ski de randonnée comme l’avait fait son aïeul il y a 80 ans…

Mathilde Frénois

— 

Xavier Pascal s’élancera le 2 février pour un parcours de six jours.
Xavier Pascal s’élancera le 2 février pour un parcours de six jours. — Alpcat
  • Dans son aventure en ski en randonnée, Xavier Pascal s’est inspiré de l’exploit narré par son grand-père dans un petit livre. Quatre-vingts ans après, il va s’élancer sur le même itinéraire que son aïeul.
  • La traversée se fera avec un équipement différent qu’en 1939. « Mon grand-père avait des skis en bois et de vraies peaux de phoque. Il n’avait pas de GPS […], et il a passé les cols sans crampons. »

Tout est parti d’un petit livre. Un manuscrit d’une trentaine de pages laissé par Adolphe Pascal. Il y relate son aventure : une expédition entre Nice et Tignes en ski de randonnée le 2 février en 1939. Exactement quatre-vingts ans plus tard, le carnet a inspiré son petit-fils Xavier Pascal. Le 2 février, il s’élancera sur le même itinéraire que son grand-père.

« Il est mort en 1956, donc je ne l’ai jamais connu, explique Xavier Pascal. Quand j’étais jeune, je regardais ce livre comme un Graal. » Depuis, l’enfant rêveur est devenu maître d’œuvre et a déménagé à la montagne.

« Le matériel a évolué »

« Je pratique moi aussi la randonnée, et je me suis dit qu’il fallait marquer le coup aux 80 ans de l’expédition. » Xavier Pascal partira de Saint-Etienne-de-Tinée direction Tignes, avec un parcours de 70 km en moyenne sur six jours. Il sera accompagné de cinq amis, alors que son grand-père a parcouru les Alpes avec une équipe de quatre personnes.

« Ce n’est pas la seule différence, note-t-il. Le matériel a évolué. Mon grand-père avait des skis en bois et de vraies peaux de phoque. Il n’avait pas de GPS ni d’Arva (un appareil de recherche de victimes d’avalanche), et il a passé les cols sans crampons. » Dans ses notes, Adolphe Pascal conte aussi les accidents de parcours, notamment la chute de l’un de ses compagnons de route qui s’est retrouvé « les pieds dans le vide » avant d’être sauvé. « On ne va pas jouer à ça, rassure Xavier Pascal. On fait un raid, pas un jeu mortel. » Une aventure qui sera bientôt retransmise sur grand écran. Le petit-fils et ses amis tourneront un film documentaire pendant leur expédition.