NFL: Kansas City licencie la star Kareem Hunt, accusé d'avoir agressé une jeune femme

FOOT US La décision fait suite à une première suspension par la NFL...

20 Minutes avec AFP

— 

Le joueur des Chiefs Kareem Hunt
Le joueur des Chiefs Kareem Hunt — SIPA

L'équipe de football américain des Kansas City Chiefs a résilié vendredi le contrat d'un de ses joueurs-vedette, Kareem Hunt, après la diffusion sur le sité américain TMZ.com d'une vidéo le montrant en train de bousculer une jeune femme.

« Plus tôt cette année, nous avons été informés d'un incident mettant en cause notre running-back Kareem Hunt. A l'époque, la NFL et les autorités locales avaient lancé des enquêtes », a expliqué la franchise de la Ligue nationale de football américain (NFL).

« Dans le cadre des discussions avec Kareem menées par plusieurs membres de notre encadrement, Kareem ne nous a pas dit la vérité et la vidéo rendue publique ce vendredi le confirme, c'est pourquoi il est licencié avec effet immédiat », ont indiqué les Chiefs dans un bref communiqué.

Cette décision fait suite à la suspension du joueur prononcée peu avant par la NFL. La NFL a précisé qu'elle avait lancé une enquête après la diffusion de la vidéo par le site internet spécialisé dans l'actualité people TMZ.

L'incident a eu lieu en février dernier dans un couloir d'un hôtel de Cleveland. Les images de vidéo-surveillance montrent une altercation entre Hunt et une jeune femme.

Il la bouscule à deux reprises et elle se retrouve une fois à terre avant de se relever pour poursuivre l'altercation alors que plusieurs proches du joueur, dont une autre femme, tente de le raisonner et de la calmer.

« Des peccadilles »

La police de Cleveland n'avait ni arrêté Hunt ni lancé de procédure contre le joueur. Hunt, 23 ans, a inscrit sept touchdowns en onze matches et a permis aux Chiefs de remporter neuf victoires, soit le troisième meilleur bilan de NFL.

Il a présenté dans la soirée de vendredi ses excuses dans un bref communiqué transmis à la chaîne de télévision ESPN: « Je regrette profondément ce que j'ai fait, j'espère pouvoir tourner la page ».

Les équipes de NFL sont confrontées régulièrement à des agressions commises par des joueurs.

En 2014, elle avait traversé une grave crise après avoir été accusée de minimiser la très violente agression commise par Ray Rice, joueur de Baltimore, qui avait frappé à plusieurs reprises sa compagne dans un hôtel-casino d'Atlanta City.

Depuis, la NFL a renforcé les sanctions pour les actes de violences conjugales notamment. La saison dernière, le joueur de Dallas, Ezekiel Elliott, a écopé de six matches de suspension pour avoir agressé son ex-compagne alors que la police avait renoncé à le poursuivre.

La semaine dernière, San Francisco a résilié le contrat d'un de ses joueurs, Reuben Foster, accusé d'avoir giflé une femme dans l'hôtel de Tampa (Floride) où son club était descendu avant d'affronter l'équipe locale. Foster a déjà retrouvé une équipe, Washington, et l'un de ses dirigeants avait qualifié l'agression «de peccadilles», avant de présenter ses excuses vendredi.