Rugby: Après une grosse période de lose, les sourires sont enfin de retour au XV de France

RUGBY Les Bleus se sont imposés samedi soir à Villeneuve d'Ascq face aux Pumas argentins (28-13)...

Francois Launay

— 

Guilhem Guirado inscrit le troisième essai français face à l'Argentine
Guilhem Guirado inscrit le troisième essai français face à l'Argentine — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

La dernière fois que le  XV de France avait gagné un match, l’Allemagne était le grand favori de la coupe du monde de foot, Djokovic était perdu pour le tennis et un gilet jaune ne sortait pas du coffre de la voiture. Huit mois et demi après leur victoire contre l’Angleterre lors du tournoi des Six Nations, les rugbymen français ont enfin retrouvé le succès. Vainqueurs samedi soir de l'Argentine au stade Pierre Mauroy (28-13), les Bleus ont mis un terme à une série inquiétante de cinq défaites d’affilée.

Une victoire avec la manière

De quoi pousser un ouf de soulagement. « La victoire fait du bien parce que je crois qu’on a montré de la volonté d’entreprendre, de ne pas être restrictif dans le jeu, d’essayer par tous les moyens de les mettre en difficulté. Il y a de la satisfaction parce qu’on a gagné mais aussi par la manière qu’on a mise », se réjouit Jacques Brunel, le sélectionneur français.

Un début de match raté

Mais avant d’en arriver là, comme s’ils ressassaient encore leur fin de match douloureuse de la semaine dernière face à l’Afrique du Sud, les Bleus ont commencé à l’envers. Un ballon perdu d’entrée par Médard, qui se blesse et doit sortir sur l’action, permet à Moyano d’inscrire le premier essai argentin après seulement deux minutes de jeu.

Les Français semblent partis pour vivre un nouveau cauchemar. Mais ce coup du sort va paradoxalement les réveiller. « Je suis content de l’état d’esprit du groupe qui a su se ressaisir après notre début de match cata » apprécie Guilhem Guirado, le capitaine du XV de France.

Un succès à vite confirmer

Dès la demi-heure de jeu, les Bleus vont reprendre les commandes et ne plus les lâcher. Deux essais de Thomas (25e, 48e) et un dernier de Guirado en fin de match (71e) vont finalement offrir un succès convaincant aux Français. « Les joueurs ont montré qu’il y avait énormément d’envie. On est content, heureux mais on ne s’emballe pas non plus », relativise Guirado. La voix de la raison car à dix mois de la coupe du monde, le XV de France est encore en chantier. Pour voir si les fondations peuvent tenir, une confirmation est attendue dès samedi au stade de France contre les Fidji.