XV de France: Toujours en lutte contre la FFR, Guy Novès a refusé «un des grands clubs français»

RUGBY L’ancien sélectionneur du XV de France n’est pas encore prêt à prendre sa retraite…

N.S.

— 

Guy Novès lors de France - Japon, le 25 novembre 2017 à Nanterre. Son dernier match comme sélectionneur du XV de France.
Guy Novès lors de France - Japon, le 25 novembre 2017 à Nanterre. Son dernier match comme sélectionneur du XV de France. — J.E.E. / Sipa

Faute de conciliation entre Guy Novès et la Fédération française de rugby (FFR), son ancien employeur, le conseil des Prud’hommes de Toulouse tranchera le 19 février prochain. L’ancien sélectionneur du XV de France, viré le 27 décembre 2017 faute de résultats, conteste son licenciement pour faute grave.

Interrogé par France Bleu Occitanie, Novès (64 ans) évoque un « combat » et attend « l’heure H pour atteindre [sa] cible ». En attendant, il suit avec plaisir les performances de « son » Stade Toulousain, qu’il avait quitté à l’été 2015 pour rejoindre les Bleus.

Et il ne s’interdit pas de s’asseoir de nouveau sur un banc de Top 14. « Un des grands clubs français m’a contacté mais pour faire ce métier il faut être complètement libéré. Ce n’est pas mon cas aujourd’hui. » Et si Guy Novès revenait à Ernest-Wallon sous un autre maillot que le Rouge et Noir toulousain ? Les photographes font déjà chauffer leur matos.