Siège éjectable: «Je suis tranquille», Lopetegui ne pense pas être sur la corde raide au Real Madrid

FOOTBALL Le Real n'a plus marqué depuis quatre matchs, sa pire dérie depuis 1985...

J.L. avec AFP
— 
Julen Lopetegui, alors sélectionneur de l'Espagne, le 9 juin 2018 lors d'un match amical contre la Tunisie à Krasnodar, en Russie.
Julen Lopetegui, alors sélectionneur de l'Espagne, le 9 juin 2018 lors d'un match amical contre la Tunisie à Krasnodar, en Russie. — AP / Sipa

L'entraîneur du Real Madrid Julen Lopetegui, fragilisé par quatre matches sans gagner ni marquer, a assuré vendredi se sentir «tranquille» à la veille d'une rencontre couperet samedi contre Levante en Championnat d'Espagne (11h00 GMT), s'estimant «absolument» soutenu au sein du club. «Soutenu ? Absolument, je suis tranquille et concentré sur mon travail», a dit le technicien espagnol en conférence de presse.


Les médias espagnols ont évoqué ces derniers jours la possibilité d'un remplacement de Lopetegui, arrivé en juillet après son limogeage surprise de la sélection espagnole juste avant la Coupe du monde et sous contrat avec le club merengue jusqu'en 2021. Le nom de l'entraîneur italien Antonio Conte (ex-Chelsea) a notamment été cité.

«Je me sens bien, je suis l'entraîneur du Real Madrid. Je sais que l'exigence est maximale et on doit vivre avec les hauts et les bas d'une saison», a souligné Lopetegui, qui a fort à faire pour succéder à Zinédine Zidane, vainqueur des trois dernières Ligues des champions. «L'unique recette consiste à travailler, insister et créer. Nous sommes concentrés sur le match contre Levante, voilà notre objectif», a-t-il ajouté.

Les Madrilènes restent sur quatre matches officiels consécutifs sans gagner... et sans marquer le moindre but, soit 6 heures et 49 minutes d'inefficacité, la pire série du club depuis 1985. «Nous devons nous focaliser sur le match et sur le jeu sans regarder les commentaires extérieurs, ni le nombre de minutes (sans but), ni d'autres sujets», s'est défendu Lopetegui, l'air grave. «Samedi, il y a trois points en jeu, trois points importants qui peuvent nous hisser en tête du classement et voilà notre priorité», a conclu l'entraîneur d'un Real (4e, 14 pts) qui compte deux points de retard sur le leader Sévill