Belgique: Coup de filet anti-corruption, l'entraîneur du FC Bruges en garde à vue (entre autres), la France concernée

FOOTBALL Des perquisitions ont été menées dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraude en lien avec des transferts...

J.L. avec AFP
— 
Ivan Leko et Diego Simeone lors d'une rencontre de Ligue des champions entre l'Atletico Madrid et le FC Bruges.
Ivan Leko et Diego Simeone lors d'une rencontre de Ligue des champions entre l'Atletico Madrid et le FC Bruges. — Eduardo Dieguez/DYDPPA/REX/Shutterstock/SI

La police belge a mené mercredi matin une série de perquisitions dans le milieu du football dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraudes en lien avec des transferts, et interpellé un agent de joueurs réputé, ont rapporté les médias belges. Des perquisitions ont visé les clubs d'Anderlecht, du Standard de Liège et du FC Bruges, et ont donné lieu à plusieurs interpellations dont celle d'Ivan Leko entraîneur du FC Bruges, selon la chaîne francophone RTBF.


Interrogé par l'AFP, le parquet fédéral a confirmé l'arrestation à son domicile belge de Mogi Bayat, ancien manager général du Sporting de Charleroi, présenté par les médias comme l'agent de joueurs le plus puissant de Belgique. «Il a été interpellé dans le cadre d'un dossier du parquet fédéral concernant le football», a déclaré Wenke Roggen, une porte-parole du parquet fédéral, compétent en matière de crime organisé.

L'enquête «cible principalement les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic»

Selon le quotidien flamand De Standaard, il s'agit d'une instruction en cours sur des soupçons de «fraude financière et blanchiment d'argent dans le milieu du football». L'enquête «cible principalement les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic ainsi que les différents clubs avec lesquels ils font affaire», poursuit ce journal.

Selon plusieurs médias, il est aussi question de matchs truqués. Mogi Bayat, Belge d'origine iranienne, a longtemps été, du temps de l'ancienne direction d'Anderlecht remplacée fin 2017, l'agent «incontournable» de ce club, le plus titré de Belgique, a souligné de son côté le quotidien Le Soir.

Le FC Nantes et les Girondins de Bordeaux comptent parmi les clubs français avec lesquels Mogi Bayat a traité récemment, d'après les médias belges. Contacté par l'AFP, le club de Bordeaux a assuré n'avoir été la cible d'aucune visite de la police mercredi.

Contacté par 20 Minutes, le FC Nantes, dont le président Kita est un proche de Bayat, n'avait pas non plus été perquisitionné ce mercredi midi (ni à la Jonelière, ni au siège du club à Paris).