Allemagne: Le Bayern défendra «jusqu'à la mort» son entraîneur Niko Kovac, mal en point

FOOTBALL Le Bayern n'est que sixième de Bundesliga...

20 Minutes avec AFP

— 

Niko Kovac est l'heureux élu des Munichois.
Niko Kovac est l'heureux élu des Munichois. — Pixathlon/Shutterstock/SIPA

Sous pression après une série de résultats décevants, l'entraîneur du Bayern Munich Niko Kovac a reçu lundi le soutien du président du club qui le défendra «jusqu'à la mort».

« Je défendrai Niko Kovac jusqu'à la mort », a affirmé Uli Hoeness au magazine Kicker, tentant par là-même de couper court aux spéculations sur un limogeage après quatre matches consécutifs sans victoire, dont deux défaites humiliantes en championnat.

« Je fais corps avec lui », a même ajouté M. Hoeness au quotidien Süddeutsche Zeitung, « peu importe ce qu'il se passe dans les prochaines semaines ».

La défaite de trop ce week-end ?

Car après un début de saison tonitruant avec sept victoires d'affilée, le champion d'Allemagne en titre n'y arrive plus: après deux nuls face au modeste Augsbourg (1-1) et à l'Ajax Amsterdam à domicile en C1 (1-1), l'ogre bavarois a chuté une première fois fin septembre à Berlin (2-0) avant d'être humilié samedi à domicile par Mönchengladbach 3-0.

Résultat: une bien triste 6e place au classement et déjà 4 points de retard sur le leader Dortmund après 7 journées. Il faut remonter à la saison 2010-2011 pour retrouver un départ aussi laborieux.

Succédant cet été à Jupp Heynckes, Niko Kovac, arrivé de Francfort et lui-même ancien milieu de terrain du Bayern, va vouloir profiter de la trêve internationale pour refaire du club une machine à gagner.

Les Bavarois ne reprendront du service que fin octobre avec trois déplacements consécutifs, les 20 et 27 à Wolfsburg et Mayence en Bundesliga et le 23 à Athènes contre l'AEK en Ligue des champions.