Equipe de France: Les ennuis de Lloris? «Ca ne change en rien ce que je pense de lui», le défend Deschamps

FOOTBALL Le sélectionneur des Bleus a commenté la brève arrestation de son gardien pour conduite en état d'ivresse...

J.L. avec AFP

— 

Didier Deschamps et Hugo Lloris en conférence de presse avant France-Russie, le 28 mars 2016 au Stade de France.
Didier Deschamps et Hugo Lloris en conférence de presse avant France-Russie, le 28 mars 2016 au Stade de France. — Christophe Ena/AP/SIPA

«Ca ne change en rien ce que je pense de lui et le Hugo Lloris qu'il a toujours été», a commenté jeudi le sélectionneur Didier Deschamps au sujet de son capitaine, inculpé pour conduite en état d'ivresse en Angleterre. «J'ai discuté avec lui, je ne vais pas en faire des tonnes, il assume, il en est désolé, il a fait ses excuses, il sait bien que ça ne doit pas arriver, mais c'est arrivé, ça ne change en rien ce que je pense de lui et le Hugo Lloris qu'il a toujours été», a déclaré «DD» après avoir dévoilé sa première liste post-Mondial où figure Lloris.

«La médiatisation prend de l'ampleur, dans le positif, quand on est champion du monde, comme dans le négatif, comme pour Hugo. On ne parle pas du gardien et capitaine de Tottenham, c'est Hugo Lloris champion du monde, il faut avoir conscience de ça, être vigilant», a insisté Deschamps. «Je fais en sorte de les mettre en garde, mais ce ne sont pas des enfants, je ne suis pas le professeur, ce n'est pas la cour de récréation, à eux d'assumer et faire attention», a ajouté le technicien national.

Lloris avait été interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à Londres à la suite d'un contrôle de routine à Gloucester Place, dans le centre de la capitale britannique. Inculpé pour conduite en état d'ivresse, il a été libéré sous caution dans la foulée et comparaîtra devant le tribunal de Westminster le mardi 11 septembre, soit après les deux matches de rentrée des Bleus, les 6 et 9 septembre face à l'Allemagne et aux Pays-Bas dans la nouvelle Ligue des nations.

Mots-clés :