Coupe du monde 2018: Salah voudrait déjà claquer la porte de la sélection à cause de Kadyrov

FOOTBALL La star égyptienne a très mal vécu l'utilisation politique de son image depuis le début de la compétition?

J.L.

— 

Mohamed Salah accompagné d'un hôte encombrant.
Mohamed Salah accompagné d'un hôte encombrant. — KARIM JAAFAR / AFP

Le cauchemar se termine bientôt pour Mohamed Salah, mais il n’est pas dit que l’attaquant de Liverpool pardonne en rentrant chez lui. Au-delà de cette blessure à l’épaule qui l’a obligé à disputer cette Coupe du monde forcément diminué, Salah n’a pas du tout apprécié le séjour de la sélection égyptienne en Tchétchénie.

Alors que le choix de ce camp de base avait fortement été déconseillé par la Fifa, la fédération égyptienne n’en a fait qu’à sa tête, exposant sa tête de gondole à des désagréments certains. Ça n’a pas manqué, puisque Kadyrov le très controversé dirigeant de la Tchétchénie est venu chercher Salah jusque dans sa chambre d’hôtel pour s’afficher avec lui lors de l’entraînement ouvert au public, avant de le faire citoyen d’honneur de la république autonome dans une cérémonie pompeuse quelques jours plus tard.

S’il n’a rien dit sur le coup, Salah en serait sorti vert de rage et très remonté contre une fédération qui n’a rien fait pour le protéger. Selon CNN et ESPN, il réfléchirait très sérieusement à mettre fin à sa carrière internationale après le match contre l’Arabie Saoudite. A 26 ans. On le comprend.