Coupe du monde 2018: Il devrait «prendre du Banania», les propos racistes d'un commentateur pendant Islande-Nigeria choquent

RACISME Jolie référence à ce produit qui associe patriotisme martial et exotisme colonial...

Clémence Apetogbor

— 

Les Nigérians Onyinye Ndidi et Leon Balogun face à l'Islandais Rurik Gislason
Les Nigérians Onyinye Ndidi et Leon Balogun face à l'Islandais Rurik Gislason — PHILIPPE DESMAZES / AFP

On n’était pas certains d’avoir bien entendu. Et pourtant si. Pendant qu’on regardait un insipide Nigeria-Islande, et après une touche ratée d’Onyinye Wilfried Ndidi, un commentateur de BeIn Sports a trouvé judicieux de lui conseiller de « prendre du Banania ».

Jolie référence à ce produit qui associe patriotisme martial et exotisme colonial.

Le commentateur tente une pirouette en estimant que l’Islandais Gylfi Sigurosson a « bu du Banania ». Mais le mal est fait et ça n’a pas échappé à Twitter (ni à nous).

A la mi-temps, le commentateur est revenu sur son commentaire. « J’ai dit Banania comme j’aurais pu dire Poulain ou Benco ». Et de s’enfoncer : « j’ai dit Banania parce que j’en ai bu ce matin. Je précise qu’un de mes meilleurs amis est Sénégalais ».

Sur son compte Twitter, la chaîne a présenté ses excuses « à toutes les personnes qui se sont senties blessées et offusquées ». Et la chaîne de rappeler qu’elle « prône les valeurs du sport et les valeurs humaines que sont notamment le respect et l’unité ».

>> A lire aussi : «Y'a bon Banania, y'a pas bon Taubira»: l'abbé Beauvais condamné en appel