Second degré: Non, Boudjellal ne veut pas vraiment «tout casser chez Aulas» (enfin c'est ce qu'il dit)

POLEMIQUE Mourad Boudjellal promet que tout ceci relève du second degré...

W.P.

— 

Mourad Boudjellal, star du stand-up
Mourad Boudjellal, star du stand-up — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

« Lorsqu’on m’a appris cela, je pensais à une plaisanterie. » Amené à réagir aux propos tenus par Mourad Boudjellal​ à propos de la demi-finale de Top 14 à venir à Lyon (« On est comme Marseille, on a envie d’aller tout casser chez Jean-Michel Aulas parce qu’il le mérite bien quand même »), Bruno Génésio n’était finalement pas loin de la vérité. A en croire le président du RC Toulon, tout ceci relevait de la bonne blague à ne surtout pas prendre au premier degré.

« Il fallait bien entendu prendre ces propos au second degré, explique le président du RCT. J’aime m’amuser de l’actualité et j’ai donc fait référence au public marseillais qui souhaite se rendre chez Jean-Michel Aulas », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Mieux appréhender le second degré

Boudjellal a en outre dit tout son respect pour le président de l’Olympique Lyonnais. « J’ai beaucoup de respect pour le travail entrepris par Jean-Michel Aulas et ses équipes depuis des années et n’ai évidemment aucune animosité envers ce club et son président, assure le président toulonnais. J’appelle tous les médias et supporters à revenir à la raison et à mieux appréhender le second degré. »

Promis, on fait de notre mieux. Et puis l’humour, c’est quand même un peu notre truc.