FC Nantes: Ranieri zappe les 75 ans pour rejoindre Londres... et ce n'est peut-être pas anodin

FOOTBALL L'entraîneur du FC Nantes a pris un avion avec son agent dès vendredi soir après le match nul contre Rennes (1-1)...

David Phelippeau

— 

Claudio Ranieri.
Claudio Ranieri. — DAMIEN MEYER / AFP
  • Claudio Ranieri n'a même pas assisté aux festivités des 75 ans du FC Nantes vendredi soir.
  • L'entraîneur italien a pris un avion pour rester à Londres tout le week-end.
  • Une décision qui en dit encore long sur son intention en fin de saison.

Les absents ont toujours tort. Après le match nul (1-1) contre Rennes, vendredi soir, comme l’écrivait 20 Minutes le soir-même, l’entraîneur nantais Claudio Ranieri n’a pas pris part aux festivités pour les 75 ans du FCN, qui étaient organisées aux Terrasses de l’Erdre. Son absence n’est évidemment pas passée inaperçue parmi les convives et n’a semble-t-il pas vraiment été du goût de tout le monde au club.

Une partie de son staff l’a rejoint samedi à Londres

Claudio Ranieri avait beaucoup mieux à faire… Avec son agent, il a pris un avion privé pour rejoindre illico Londres. Le lendemain matin, une partie de son staff l’a rejoint en avion.

Dans la soirée, l’entraîneur italien aurait assisté au succès (2-1) de Manchester United sur Tottenham en demi-finale de FA Cup. Ce dimanche après-midi, il était à l’Emirates Stadium pour Arsenal-West Ham, match comptant pour la Premier League.

Ranieri vers un club anglais ?

Est-il parti négocier avec un club anglais ce week-end ? Possible, mais impossible pour l’heure d’avoir une confirmation. La présence d’une grosse partie de son staff à Londres ce samedi le laisse penser… Seule certitude : et comme tous les médias locaux le répètent depuis plusieurs semaines déjà, Ranieri, qui a beau répéter qu’il lui reste un an de contrat, ne sera plus à Nantes l’année prochaine. Il ne souhaite plus poursuivre le projet nantais, estimant même avoir été trompé sur les contours de ce dernier, et veut un (dernier) défi de grande envergure…

Vendredi soir, après le match de Rennes (1-1), Waldemar Kita, qui a déjà commencé à réfléchir à la succession de l’Italien, a laissé entendre que son coach ne serait plus là l’été prochain : « Vous savez les entraîneurs sont des pigeons voyageurs. Il a un contrat, mais quand une femme ne veut pas coucher avec vous, elle ne couchera pas. » Surtout si elle pense avoir été trompée…

>> A lire aussi : VIDEO. FC Nantes-Rennes: Anciennes gloires, balles de tennis, carton rouge, colère de Kita... Les coulisses du derby

>> A lire aussi : FC Nantes: «Mes relations avec le président Kita? Ecrivez-le bien... fantastiques!», rit Ranieri