Masters d'Augusta: La veste verte pour Patrick Reed, Tiger Woods 32e pour son retour

GOLF Patrick Reed a remporté son premier Grand Chelem en Géorgie...

Julien Laloye

— 

Patrick Reed l'a emporté à Augusta en 2018.
Patrick Reed l'a emporté à Augusta en 2018. — David Goldman/AP/SIPA

Réputé jusque là pour ses exploits en Ryder Cup, l'Américain Patrick Reed a fait son entrée dans la cour des grands en remportant à 27 ans le Masters, son premier titre du Grand Chelem, dimanche à Augusta (Géorgie). «Captain America» a désormais dans sa penderie le blazer le plus célèbre du sport mondial, une veste verte aux couleurs du prestigieux Augusta National Golf Club.

Pour décrocher ce Graal et le chèque de deux millions de dollars remis au vainqueur du Masters, Reed, principal artisan de la victoire des Etats-Unis face à l'Europe lors de la Ryder Cup 2016, a fait preuve dans le 4e tour d'un sang-froid digne d'un super-héros.

Il a dû tour à tour repousser les assauts du Nord-Irlandais Rory McIlroy, 2e à trois coups en début de journée, de son compatriote Jordan Spieth, revenu briévement à sa hauteur en cours d'après-midi, et d'un autre Américain, Rickie Fowler.Sous pression et dans une situation inédite dans sa carrière, Reed, en tête depuis le 2e tour, n'a jamais craqué. «Je savais que cela allait être difficile, je m'étais préparé à ce que mon avance se réduise à un moment donné, mais je n'ai jamais paniqué», s'est félicité le 24e mondial qui a fait ses classes non loin du parcours d'Augusta à l'université voisine.

nnoncé parmi les favoris malgré ses trois dernières saisons calamiteuses et ses quatre opérations du dos, Tiger Woods, 42 ans, a fini à la 32e place (289, +1), à seize coups de Reed. Petite consolation pour l'ancien N.1 mondial, vainqueur de l'épreuve à quatre reprises, il a rendu sa meilleure carte de la semaine dimanche (69, -3). «Je ne suis un peu déçu, mais les choses progressent bien», a analysé le «Tigre».

Mots-clés :