Rugby: «Peut-être que le Mossad et la CIA se sont emparés de mon téléphone pour envoyer un texto», Boudjellal est impayable

COUPE D'EUROPE Le président toulonnais a remis ses téléphones à la justice dans une sombre histoire de vrai/faux texto envoyé à un commissaire de l'organisateur de la Coupe d'Europe...

J.L.

— 

Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon, le 11 décembre 2016.
Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon, le 11 décembre 2016. — Huw Evans/Shutterstock/SIPA

Mourad Boudejellal nous manquera atrocement le jour où il arrêtera le rugby. Qui d'autre qui lui pour se retrouver plongé dans une sombre histoire de texto soi-disant envoyé à un commissaire de L’EPCR (European Professional Club Rugby), l’organisateur des Coupes d’Europe, contenant le doux message « Suck my butt talking about sorry sorry sorry on » (« Suce mon cul ») ? Accusé d’avoir envoyé le dit texto le 23 janvier, le président toulonnais a contre-attaqué en portant plainte contre X pour usurpation d’identité.

Il s’en explique dans des propos rapportés par Le Figaro :

« Mardi prochain, je donne mes deux portables au procureur, qui s’est saisi de la plainte. Il va fouiller dans mes deux téléphones et je suis totalement serein. Une fois qu’on aura établi que je n’ai jamais envoyé de texto à personne, il va falloir qu’ils expliquent comment ils font pour recevoir des textos qu’on n’envoie pas. J’ai une autre théorie ! J’ai pensé qu’éventuellement le Mossad et la CIA s’étaient peut-être emparés de mon portable pour envoyer, à distance, un texto à l’EPCR, peut-être (…) Et peut-être, que comme pour le KGB, ils se sont dits après avoir fait élire Donald Trump, on va emmerder le RCT… »

Ne change rien Mourad, on t’aime.