Girondins de Bordeaux: «Nino» Saveljic, un ancien jamais trop loin de son club de cœur

FOOTBALL L’ex-défenseur, qui participera à un match caritatif avec d’autres anciens joueurs des Girondins samedi, reste très proche du club…

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Nisa Saveljic avec le maillot bordelais contre Manchester United en Ligue des champions.
Nisa Saveljic avec le maillot bordelais contre Manchester United en Ligue des champions. — Derrick Ceyrac / AFP
  • Nisa Saveljic a été champion de France avec Bordeaux en 1999.
  • Il participera, samedi, comme d’autres anciens joueurs, à un match caritatif au profit de l’hôpital des enfants de Bordeaux.
  • Les Girondins et son club des Olney Girls 99 ont signé un partenariat en août dernier.

Pauleta, Cavenaghi, Blanc, Chamakh, Feindouno, Laslandes, Papin… Tous seront là, ce samedi à Saint-Médard-en-Jalles pour participer à un match caritatif au profit de l’hôpital des enfants de Bordeaux.

>> A lire aussi : Nice: Les légendes du foot disputeront un match en hommage aux victimes de l'attentat

Parmi eux, ces anciennes gloires des Girondins, on retrouvera aussi un certain Nisa Saveljic, « Nino » pour les intimes. Le défenseur central était l’un des hommes forts du titre de champion de France de 1999. Près de 20 ans plus tard, il reste proche du club avec notamment un nouveau projet, Girondins US.

Comment allez-vous après toutes ces années ?

Oui ça va même si je cours à droite, à gauche avec ce projet aux Etats-Unis. Je repars bientôt à Washington pour continuer à le développer.

L'équipe des Girondins de Bordeaux, championne de France en 1999.
L'équipe des Girondins de Bordeaux, championne de France en 1999. - Patrick Bernard / AFP

Qu’êtes-vous devenu ?

J’ai joué jusqu’en 2006 (Sochaux, Bastia, Guingamp, Istres et Partizan Belgrade) avant de m’arrêter. Après ma carrière, j’étais vraiment fatigué. J’avais besoin de couper avec le football. Je suis rentré au pays et j’ai bossé dans l’immobilier. Mais au bout d’un moment, le football me manquait alors j’ai passé la licence d’entraîneur de l’UEFA en 2015.

Vous êtes content de participer à ce match des Légendes ?

Bien sûr ! Je suis toujours disponible pour faire des actions humanitaires comme celle-ci. Je suis très content de jouer ce match. On se retrouve avec les copains. J’espère qu’il y aura beaucoup de monde au stade.

>> A lire aussi : Plusieurs célébrités vont jouer un match de foot pour les victimes de la Grenfell Tower

Avez-vous encore des contacts avec certains joueurs de votre époque ?

Lilian [Laslandes], c’est un frère pour moi. Pendant longtemps, on a eu une affaire ensemble à Bordeaux [une boîte de nuit] mais j’ai revendu mes parts, il y a quatre ans. J’ai aussi régulièrement Johan Micoud et puis, je croise souvent Ulrich Ramé [directeur de la performance] au Haillan.

Nisa Saveljic et son grand ami Lilian Laslandes.
Nisa Saveljic et son grand ami Lilian Laslandes. - Gérard Julien / AFP

Et les Girondins ?

Vous savez, Bordeaux, c’est comme ma famille. C’est dans mon sang. C’est un club que je suis même à l’autre bout du monde. Je regarde tous les résultats. Je vais au stade dès que je peux quand je suis ici. J’échange même avec des joueurs de l’effectif actuel. Et puis, il y a notre projet commun.

Justement, pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

J’ai un bon ami qui a ouvert un club de foot féminin depuis 2009 à Washington DC aux Etats-Unis. J’ai intégré la structure d’Olney Girls 99, il y a un an. On a des équipes U13, U15 et U19. Et en août dernier, on a donc signé un partenariat avec les Girondins de Bordeaux.

Les U19 des Olney Girls 99 de Washington viendront en stage cet été au Haillan.
Les U19 des Olney Girls 99 de Washington viendront en stage cet été au Haillan. - Nisa Saveljic

>> A lire aussi : Zidane et Ronaldo réunis pour un match contre Saint-Etienne

Comment se concrétise Girondins US ?

Nos équipes jouent sous les couleurs des Girondins. Le club, lui, en profite pour développer son image sur le marché américain. Ça marche plutôt très bien. Les U19 vont venir en juin pendant dix jours faire un stage au Haillan. On va aussi bientôt avoir une équipe masculine. C’est une super opportunité pour les deux parties, les Girondins de Bordeaux et ce club américain. Là-bas, le soccer explose.