JO 2018: Quand Martin Fourcade prend la défense de Mathieu Faivre, renvoyé prématurément en France

JEUX OLYMPIQUES Martin Fourcade considère comme légitime la sortie médiatique de Mathieu Faivre, qui lui a valu une sanction irrévocable pour ses Jeux…

L.Gam. avec AFP

— 

Martin Fourcade a remporté le relais mixte et sa 5e médaille d'or.
Martin Fourcade a remporté le relais mixte et sa 5e médaille d'or. — Gregorio Borgia/AP/SIPA

« Ce soir, j’ai une grosse pensée pour Mathieu Faivre. Je trouve que, ce qu’il a exprimé, ce sont des émotions humaines, qui sont celles de sportifs individuels qui vivent 200 jours de l’année avec leurs copains ». Martin Fourcade, juste médaillé d’or avec le relais mixte, a enfilé sa casquette de porte-drapeau pour défendre son pote de l’alpin.

>> A lire aussi : JO 2018: «Les mots ont dépassé ma pensée», Mathieu Faivre fait son mea culpa après son exclusion des JO

Le skieur d’Isola-2000, 7e dimanche du slalom géant des JO-2018 à Pyeongchang, a été sanctionné lundi par le staff après des propos tenus en zone mixte sur le résultat d’ensemble des Bleus. « Si vous saviez ce que j’en ai à faire du tir groupé collectif… Je suis là pour ma pomme, pour faire ma course », avait-il expliqué.

Fourcade s’identifie

Martin Fourcade a tenu à rappeler que « la joie que l’on peut avoir pour nos collègues n’enlève pas la déception énorme que l’on a pour nous, parce que l’on se prépare ».

Le quintuple champion olympique a pris pour exemple son propre cas au sein de l’équipe de biathlon. « Simon (Desthieux, assis à ses côtés en conférence de presse), il est tous les jours avec moi à l’entraînement, il fait des sacrifices. Et quand c’est moi qui rentre à l’hôtel avec une victoire, il est content pour moi parce qu’il y a une super entente, mais je comprends qu’il soit déçu. J’ai le même sentiment quand j’arrive à l’hôtel », a ajouté le Pyrénéen.

« Il n’y a que le relais qui nous permet de ne pas vivre ça, de partager tous ensemble ses émotions collectives, cette aventure qui est belle, parfois difficile, et qui ce soir nous comble de bonheur, athlètes comme staff », a conclu le sextuple tenant de la Coupe du monde de biathlon.