Vers un retour des tribunes sans siège dans les stades de football?

FOOTBALL Deux députés de La République en marche vont écrire cette semaine à la ministre des Sports pour qu’une expérimentation soit menée…

Jérôme Gicquel

— 

Des supporters du kop nord de l'ASSE, ici dans le Chaudron lors d'un match de Ligue 1 contre Angers en septembre.
Des supporters du kop nord de l'ASSE, ici dans le Chaudron lors d'un match de Ligue 1 contre Angers en septembre. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP
  • Plusieurs groupes de supporters réclament le retour des tribunes debout dans les stades.
  • Deux députés de la majorité présidentielle soutiennent cette démarche.
  • Ils vont écrire cette semaine à la ministre des Sports pour demander une expérimentation.

« Aucun kop ne chante assis ». Réclamé depuis plusieurs mois par l’Association nationale des supporters, le sujet du retour des tribunes « debout » dans les stades de football refait surface. Dans les faits, de nombreux supporters sont déjà debout dans les stades chaque week-end, délaissant le confort des sièges pour encourager leur équipe. Mais à l’heure actuelle, la législation ne permet pas de retirer ces sièges.

Pour assouplir la loi, Gwendal Rouillard et Jacqueline Maquet, deux députés de La République en marche, vont écrire cette semaine à la ministre des Sports Laura Flessel. « Les droits TV de la Ligue 1 vont bientôt être renégociés et les enjeux sont tels qu’il est important d’avoir une réflexion globale sur l’avenir du football français. La question de l’avenir de nos stades doit donc se poser afin de pouvoir concilier sécurité, spectacle attractivité », indique Gwendal Rouillard, député de Lorient.

Dynamiser l’ambiance dans les stades

Pour que les stades « retrouvent une âme », les deux députés vont donc demander à la ministre le retour des tribunes sans siège qui ont quasiment disparu en Europe depuis les drames du Heysel, d’Hillsborough et de Furiani. « Plus on dynamisera l’ambiance dans les stades et plus notre championnat sera attractif », poursuit le député, citant en exemple les stades du Celtic de Glasgow et du Borussia Dortmund dans lesquels les tribunes « debout » ont fait leur retour. Si elle est acceptée, l’expérimentation pourrait être menée dès la saison prochaine dans plusieurs stades de Ligue 1 et de Ligue 2 pour une durée de deux ans.

>> A lire aussi : Que faire pour prévenir les mouvements de foule dans les stades ?

En novembre 2016, l’Association nationale des supporters, avait déjà formulé une demande en ce sens dans un livret intitulé « Tribunes debout : en France aussi cela doit être possible ». « Permettre la réintroduction des tribunes debout favoriserait une plus grande ambiance dans les stades, permettrait la mise en vente de places moins onéreuses et limiterait les coûts d’entretien des tribunes », estiment les supporters.

Sochaux a déjà ouvert une tribune debout pour ses supporters

Selon eux, la suppression des places assises permettrait aussi d’améliorer la sécurité dans les stades, priorité des pouvoirs publics. Un argument que la députée Jacqueline Maquet avait repris le 5 décembre dernier à la tribune de l’Assemblée nationale lors d’une question posée à la ministre des Sports. « La configuration de ces tribunes n’étant pas adaptée, elles sont souvent l’objet de dégradations involontaires et de blessures, notamment par phénomène de compression lors des célébrations de but », avait alors avancé la députée du Pas-de-Calais.

Sans attendre la réponse de la ministre, le club de Sochaux (Ligue 2) a déjà pris les devants sur la question en ouvrant une tribune debout de 600 places pour ses supporters le 16 septembre.