Angers-Dijon: «On est partis en vacances plus tôt que les autres», ironise Dall'Oglio

FOOTBALL L'entraîneur de Dijon a piqué une grosse colère après la défaite (2-1) de sa formation à Angers, mercredi soir...

David Phelippeau

— 

Le carton jaune adressé à Xeka.
Le carton jaune adressé à Xeka. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Pourtant bien lancés dans cette rencontre chez le 19e de Ligue 1, les Dijonnais ont craqué en deuxième mi-temps.
  • Le revers de Dijon a mis en colère l'entraîneur Olivier Dall'Oglio.

C’est le buteur dijonnais de la soirée, Sliti, qui a lâché le morceau. « L’entraîneur a crié à la fin du match et il a eu raison… » Les murs du vestiaire visiteurs ont tremblé au stade Raymond-Kopa, mercredi soir, sous les coups de 23 heures. Olivier Dall’Oglio, très mécontent de la prestation de sa formation défaite (2-1) à Angers, a dit tout le mal qu’il pensait de ses joueurs.

>> A lire aussi : «René Ruello était assez têtu, je l'étais aussi», se souvient Olivier Dall’Oglio

« Ils ont du talent, mais ils n’ont pas tout compris ! »

Quelques minutes plus tard, très calme, il a remis cela devant les micros. « Les joueurs peuvent partir en vacances en baissant la tête quand on voit la deuxième période produite. On ne peut pas être fiers de ce qu’on a vu et fait. On manque de caractère. Dès que ça devient un peu plus rugueux, des joueurs disparaissent et ça, ça m’ennuie. » Comme il savait qu’il ne reverrait pas ses protégés ce jeudi, il tenait à cette explication de texte dès l’issue de la rencontre, durant laquelle les Dijonnais avaient pourtant ouvert le score par Sliti à la 7e minute.

« On est partis en vacances un peu plus tôt que les autres, lance, ironique, le coach en référence à un second acte complètement manqué par les Dijonnais. Ça gâche beaucoup de choses. Ils ont du talent et de belles choses à jouer ensemble, mais ils n’ont pas tout compris ! »

Dijon, avec cette nouvelle défaite à l’extérieur, reste dans le ventre mou de la L1 (10e) à cinq points du barragiste et seulement trois du 6e, Nice…

>> A lire aussi : On a vu le classement du championnat 2017-2018 avant tout le monde (1/2)