Ligue 1: Fessée, «Maradona», titre... A Caen, un nouvel épisode pour les Girondins?

FOOTBALL Il y a dix ans, les Bordelais recevaient une belle fessée en Normandie suivie du légendaire coup de gueule de Franck Jurietti. Un an plus tard, ils vengeront…

Clément Carpentier

— 

Yoan Gouffran (Caen) et Marc Planus (Bordeaux) au duel lors du 5-0 de 2007.
Yoan Gouffran (Caen) et Marc Planus (Bordeaux) au duel lors du 5-0 de 2007. — Kenzo Tribouillard / AFP
  • Le jour où le Bordeaux de Laurent Blanc a coulé à pic à Caen (5-0).
  • Une sortie médiatique dont tout le monde se souvient : « Ils nous ont pris pour des cons et je les attends au match retour. »
  • Un titre de champion de France et une descente en Ligue 2 pour se venger.

Un déplacement à Caen. Quoi de plus banal me diriez-vous ? Un match de Ligue 1 comme un autre pour les Girondins face au Stade Malherbe. Pas de rivalité historique, pas de revanche à prendre, aucune polémique. Le calme règne avant cette rencontre de la 14e journée de Ligue 1.

Entre les Bordelais qui restent sur six matchs sans victoire mais une belle prestation contre l’OM et les Caennais qui confirment leur bon début de saison, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Alors faisons un bon dans le passé pour vite se rendre compte que ce déplacement en Normandie n’a pas toujours été de tout repos. Au menu : une belle fessée, une sortie médiatique inoubliable et un titre de champion de France. Rien que ça.

>> A lire aussi : Bordeaux-OM: Malgré le nul (1-1), les Girondins veulent croire à «un nouveau départ»

Une fessée historique…

A un jour près, c’était il y a tout pile dix ans. Ce 24 novembre 2007, le Bordeaux de Laurent Blanc vit un véritable cauchemar à d’Ornano. Son équipe s’incline 5 à 0 et finit la rencontre à neuf après les expulsions de Marc Planus et Matthieu Chalmé. « Quand j’ai appris le score, j’ai filé dans ma chambre et je n’ai plus parlé à personne », se souvient un supporter bordelais.

>> A lire aussi : Ligue 1: Stéphane Martin propose d'envoyer les arbitres dans les clubs pour qu'ils progressent

L’entraîneur des Girondins parlera de « naufrage » ce soir-là. D’ailleurs, cela reste à ce jour la plus large victoire du Stade Malherbe de Caen en Ligue 1. Un revers qui n’aura, heureusement, pas de conséquence pour les coéquipiers d’Ulrich Ramé puisqu’ils enchaîneront derrière une série de dix matchs sans défaite avant de terminer la saison à la deuxième place du championnat.

Lors du 5 à 0, Planus et Chalmé avaient été expulsés du côté des Girondins.
Lors du 5 à 0, Planus et Chalmé avaient été expulsés du côté des Girondins. - Kenzo Tribouillard / AFP

… tout comme la terrible saillie de Franck Jurietti

Mais, cette soirée d’automne restera aussi marquée par la sortie médiatique d’après-match de Franck Jurietti. Le défenseur des Girondins n’avait que très peu apprécié le comportement des Caennais. Morceau choisi : « Le dernier quart d’heure, ils se prenaient tous pour des Maradona ! Je voudrais signaler le manque de respect de cette équipe. Tous les ballons, ils cherchaient à faire des petits ponts, des sombreros… Ils nous ont pris pour des cons et je les attends au match retour. » Ça pique.

Une saillie qui « nous a tellement fait rire, qu’elle est dans le générique de notre émission », se marre encore aujourd’hui le groupe de supporters « We Are Malherbe. » Ils se souviennent même lui avoir préparé « un tifo papelitos en son honneur au match retour au Parc Lescure. »

« La plus belle des revanches »

Sa vraie revanche Franck Jurietti l’aura, la saison suivante. Un certain 30 avril 2009. Un jour de titre. Le sixième des Girondins de Bordeaux. « On gagne à Caen (1-0) pour le match du titre et on envoie cette équipe en Ligue 2. Pour nous, c’était la plus belle des revanches. Et d’ailleurs, Jurietti sort un gros match ce jour-là », se rappelle un  Diabate33, un fidèle des Marines et Blancs. Du côté des Caennais, « on était au fond du Gouffr (an) ! » En effet, pour la petite histoire, c’est Yoan Gouffran qui avait inscrit l’unique but de la rencontre pour Bordeaux alors qu’un an plus tôt, il participait à la démonstration du Stade Malherbe.

>> A lire aussi : Bordeaux-OM: «Ce sont vraiment des gens irresponsables», Nicolas de Tavernost fou de rage contre l'arbitrage

 

Yoan Gouffran, cette fois-ci sous le maillot des Girondins, offre le titre à son équipe en 2009.
Yoan Gouffran, cette fois-ci sous le maillot des Girondins, offre le titre à son équipe en 2009. - Kenzo Tribouillard / AFP

Ce match a forcément laissé des traces dans les deux camps notamment chez les supporters : « Ce n’est pas le grand amour sur les réseaux sociaux. On aime bien se chercher, se chauffer », ajoute notre twittos. Sur le terrain, le bilan reste équilibré au stade d’Ornano entre les deux équipes (2 victoires chacune et un nul) même si la saison dernière les Girondins s’étaient imposés largement 4 à 0 en Normandie. Alors attention pour les Bordelais à la réponse du berger à la bergère avec Caen…

En 2009, les Girondins de Bordeaux sont sacrés champions de France à Caen.
En 2009, les Girondins de Bordeaux sont sacrés champions de France à Caen. - Kenzo Tribouillard / AFP