XV de France: Jacques Brunel distribue les bons (et mauvais) points à ses internationaux

RUGBY Onze joueurs de l’Union Bordeaux-Bègles portent le maillot de l’équipe de France cet automne…

Clément Carpentier

— 

Ducuing, Tauleigne, Serin, Poirot et Maynadier (de gauche à droite) sont retenus avec le XV de France.
Ducuing, Tauleigne, Serin, Poirot et Maynadier (de gauche à droite) sont retenus avec le XV de France. — Franck FIFE / Nicolas TUCAT - AFP
  • De nombreux joueurs de l’UBB jouent avec le XV de France et les Barbarians.
  • Si certains brillent (Pélissier, Taofifenua ou Jalibert), d’autres sont en difficulté (Serin et Ducuing).
  • Une partie d’entre eux pourra encore se montrer la semaine prochaine face au Japon.

Malgré la victoire face à Agen (33-23) en Top 14, samedi, l’Union Bordeaux-Bègles a failli payer très cher l’absence de ses nombreux internationaux ces dernières semaines. En effet, pas moins de 11 d’entre eux ont enfilé le maillot des Bleus (XV de France et Barbarians) cet automne. S’il reste encore un test-match à disputer à la France, samedi prochain, face au Japon, Jacques Brunel, le manager de l’UBB fait un premier bilan sur les différentes performances de ses joueurs internationaux.

  • Jefferson Poirot (pilier, XV de France, 127 minutes)

​« Je n’ai pas trop compris les critiques après le match contre le Nouvelle-Zélande. Il n’a pas été plus nul qu’un autre, juste à l’image de son équipe, il s’est réveillé en seconde mi-temps. Je trouve qu’il tient plutôt son rang malgré les défaites qui s’enchaînent. Après, on peut toujours mieux faire. »

>> A lire aussi : XV de France: Le made in UBB a le vent en poupe dans le rugby français

  • Clément Maynadier (talonneur, XV de France, 21 minutes)

​« C’est très compliqué de le juger puisqu’il ne joue pas beaucoup. Et en plus, j’ai appris qu’il s’était blessé contre l’Afrique du Sud ce qui n'arrange pas ses affaires ni les notres. »

  • Sébastien Taofifenua (pilier, Barbarians puis XV de France, 82 minutes)

« Comme Adrien (Pélissier), il est très bon depuis le début de l’année. Sa tonicité fait mal aux défenses inverses qui n’arrivent pas à le saisir. Il avance presque sur chaque impact et en mêlée, c’est très solide. »

  • Marco Tauleigne (3e ligne, XV de France, 14 minutes)

« C’est impossible de le juger avec son KO au bout d’un quart d’heure. C’est dommage pour lui car c’était une opportunité de le voir au niveau international. Mais, il y reviendra sûrement. »

Yann Lesgourgues et Marco Tauleigne ont joué avec le XV de France bis face aux All Blacks.
Yann Lesgourgues et Marco Tauleigne ont joué avec le XV de France bis face aux All Blacks. - Franck Fife / AFP
  • Baptiste Serin (demi de mêlée, XV de France, 31 minutes)

« C’est une période compliquée pour lui avec l’éclosion d’Antoine Dupont. Il joue moins et donc, la confiance disparaît un peu. Mais, il doit s’accrocher car il a un profil particulier qui sera toujours un atout pour lui. Avec Dupont, il forme un duo complémentaire. Ils ne sont pas uniquement en concurrence. »

  • Yann Lesgourgues (demi de mêlée, XV de France, 80 minutes)

« C’était un match pas évident pour lui car c’était rude, il y avait des gros impacts. Il a essayé d’animer comme il le fait bien mais il n’a pas réussi à trouver les espaces. Il a distribué proprement le jeu ce qui est déjà pas mal. »

>> A lire aussi : Rugby: Jeunes prometteurs, sélection, bière, fête... Les Barbarians, ça devient «plus sérieux»

  • Nans Ducuing (arrière, XV de France, 155 minutes)

« Je pense qu’il mérite sa place dans ce groupe. Après c’est le niveau international, si vous faites une erreur, vous êtes sanctionnés tout de suite. Il faut qu’il gomme toutes ses petites erreurs. Il peut encore se reprendre. »

Nans Ducuing face à l'Afrique du Sud.
Nans Ducuing face à l'Afrique du Sud. - Philippe Lopez / AFP
  • Adrien Pélissier (talonneur, Barbarians, 53 minutes)

« Très bon match à l’image de son début de saison. Il marque un essai mais surtout il pèse dans les duels. Il impose vraiment quelque chose à l’adversaire grâce à l’activité qu’il met dans ce qu’il fait »

  • Mahamadou Diaby (3e ligne, Barbarians, 62 minutes)

« Il fait un bon match même s’il a peut-être été un peu moins en vue que d’habitude. Il n’a pas pu vraiment bien s’entraîner ces dernières semaines avec sa paternité. D’ailleurs, il était un peu cassé de partout après son match. »

Matthieu Jalibert et Sébastien Taofifenua se sont imposés face aux Maoris All Blacks avec les Barbarians.
Matthieu Jalibert et Sébastien Taofifenua se sont imposés face aux Maoris All Blacks avec les Barbarians. - Nicolas Tucat / AFP
  • Matthieu Jalibert (demi d’ouverture, Barbarians, 40 minutes)

« Il a joué à l’arrière aussi lors de ce match avant de retrouver son poste de 10 dans un contexte pas facile avec des rucks très disputés. C’était difficile de mettre de la vitesse dans le jeu. Intéressant de le voir à ce niveau-là, il est dans sa progression. Il est propre. »

  • Jean-Baptiste Dubié (ailier, Barbarians, 80 minutes)

« Il est toujours égal à lui-même. C’est-à-dire que tout ce qu’il va faire, il va le faire bien. C’est propre. Bien qu’il ne soit pas un gros gabarit, il arrive toujours à trouver des espaces. »

>> A lire aussi : France-Afrique du Sud: «On a gagné deux mi-temps sur quatre, c’est déjà pas mal », Guy Novès sait rigoler (quand il veut)