Ligue 1: Strasbourg gâche la première de Sabri Lamouchi sur le banc du Stade Rennais

FOOTBALL Strasbourg a battu Rennes et son nouveau coach, au stade de la Meinau samedi soir (2-1)...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg gâche la première de Sabri Lamouchi sur le banc de Rennes
Strasbourg gâche la première de Sabri Lamouchi sur le banc de Rennes — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Rennes affrontait Strasbourg au stade de la Meinau samedi soir, pour le compte de la 13e journée de championnat de Ligue 1.
  • Rennes, pour la première fois sous les ordres de Sabri Lamouchi, a été défait (2-1)

Dur, dur pour les petits nouveaux de la Ligue 1. Comme Julien Sablé, nommé coach de Saint-Etienne mercredi, Sabri Lamouchi a perdu son premier match sur le banc du Stade Rennais, samedi à Strasbourg (2-1).

La faute aux attaquants du RCSA Jérémy Blayac (28e) et Stéphane Bahoken (82e), tous deux titularisés en l’absence de Da Costa et Terrier suspendus.

>> A lire aussi: «Sabri Lamouchi, c’est la grande classe», quand Barry Copa se souvient de son ex-sélectionneur

Mais surtout, les Rennais n’ont pas été en mesure de répondre à l’envie, l’engagement et l’agressivité des Strasbourgeois, qui n’ont vraiment pas volé leurs trois points. Ce fut accablant en première mi-temps. Un peu mieux en seconde, même si les tentatives rennaises se heurtaient au goal adverse, une fois sur la transversale. Seul Adrien Hunou aura réussi à battre Bingourou Kamara (88e).

Sabri Lamouchi l’assure : « Sur la deuxième mi-temps, je n’ai honnêtement pas grand-chose à reprocher à mes joueurs ».

« Je perds encore un joueur »

La copie rennaise a même été ternie par ce carton rouge direct adressé à Morgan Amalfitano pour un tacle sur Dimitri Liénard à la 63e. « Au-delà de la défaite ce soir, je perds encore un joueur alors que je n’en avais pas beaucoup », glisse seulement le coach.

Parce que pour sa première sur le banc breton, il a dû composer avec de nombreux absents, dont le buteur Bourigeaud. « Ce soir on a aligné la meilleure équipe du Stade Rennais qui était possible. Ce n’était pas suffisant. On fait en fonction des joueurs à disposition. Je ne pense pas que ce soit le système qui ait changé grand-chose », commente le tacticien.

« Il nous faut trouver les meilleures solutions pour faire en sorte qu’il y ait un peu plus de concurrence, moins de blessés à l’infirmerie. Qu’on soit un peu plus consistant dans notre performance sur les 90 minutes. »

Ce résultat face au promu alsacien met fin à la série de quatre victoires de rang (dont trois en championnat) qui avaient redonné des couleurs au Stade Rennais, alors encore sous les ordres de Christian Gourcuff. « J’ai conscience d’arriver après une série positive qui s’arrête ce soir malheureusement. J’aurais voulu pour les joueurs, uniquement pour eux, que cette série continue », confie Sabri Lamouchi.

Et voilà que le match contre Nantes se profile déjà. Le coach prévient : « Si on veut avoir espoir de perturber Nantes, il faudra faire beaucoup plus que cette deuxième mi-temps ».