OM: Sur son canap', un supporter s'est cassé la cheville après le but de Thauvin contre le PSG...

INTERVIEW « Avant de me relever, j’ai demandé à mon pote s’il y avait vraiment but », raconte Raphaël…

Jean Saint-Marc

— 

Avant, après...
Avant, après... — SIPA et R.R.
  • Raphaël, supporter de l’OM, s’est fracturé la malléole en bondissant hors de son canapé, après le but de Florian Thauvin dans le Classico.
  • Il est coincé avec un plâtre pendant un mois, mais il est, malgré tout, un peu fier de cet improbable exploit.

Un mois dans la peau d’Abou Diaby. Un mois pour digérer son Classico. Depuis dimanche, Raphaël* est coincé sur son canapé, la cheville dans le plâtre. Ce supporter de l’OM s’est fracturé la malléole en sautant de son siège, pendant un OM-PSG aussi dingue que bouillant, au Vélodrome.

Nous, les journalistes, on a l’habitude de demander aux joueurs de nous raconter leurs buts… Vous pouvez nous raconter votre exploit ?

Je n’ai pas un souvenir très net. J’étais tellement dans le match. On était en fin de match, c’était très stressant. Je me lève du canapé sur la récupération d’Njie. Puis je me rassieds, « merde, c’est fini », quand Rabiot la récupère. Là, Njie centre, Thauvin récupère, et but. Tout ce dont je me souviens, c’est que je bondis, et que j’avais mal. Et qu'avant de me relever, j’ai demandé à mon pote s’il y avait vraiment but.

Je suis là, mon pied sur une chaise, handicapé, on vient de laisser filer ce Classico. Le but de Cavani me fait plus mal que ma cheville !

Vous avez tout de suite compris que c’était assez sérieux ?

J’ai bien senti que ma cheville avait tourné sur le carrelage, à la réception, mais j’étais dans le match. Mon pote, hyper inquiet, pensait que je m’étais fait mal à la tête. Ma compagne, en entendant tout ce bordel, est aussi descendue. Ils m’ont mis le pied sur une chaise, avec une poche de glace, mais pas moyen que je lâche le match !

>> A lire aussi : OM-PSG: Le rouge pour Neymar, le raté de Marseille, Cavani El Matador qui tue l'ambiance... Folle fin de Classico

La fin de match a dû être douloureuse, dans tous les sens du terme…

Horrible. Ça pouvait être la première fois où on les bat en six ans… On menait 2-1, à 11 contre 10, et Sarr fait faute, Cavani met le coup franc. J’étais abattu. Je suis là, mon pied sur une chaise, handicapé, on vient de laisser filer ce Classico. Ce qui me fait mal, plus que ma cheville, c’est le but de Cavani.

Comment ont réagi les médecins ?

Au début, j’ai un peu feinté : j’ai dit que je m’étais fait ça « au foot ». Puis j’ai précisé : « en regardant un match sur mon canapé ! » Les médecins m’ont fait des vannes, comme je vis en région parisienne, ils m’ont dit que j’avais tort d’être pour l’OM.

Ma compagne ne comprend pas qu’on se mette dans des états pareils pour un match…

Et vos proches ?

Mes potes marseillais me comprennent. Pour eux, c’est beau, ce n’est pas une honte mais un motif de fierté. C’est presque un sacrifice ! On vit le match sur notre canapé comme en tribune, comme en parcage : on insulte, on s'emballe à mort, on est super intenses. Ça aurait pu m'arriver plusieurs fois de me blesser, en parcage ou dans des bars, d'ailleurs...

Thauvin et Njie remercient le public du Vélodrome.
Thauvin et Njie remercient le public du Vélodrome. - V. Hache / AFP

Ma compagne, elle, ne comprend pas.. Elle a suivi le truc de loin, elle nous entendait gueuler sur le canapé… Elle ne comprend pas qu’on se mette dans des états pareils, qu’on soit à deux doigts de chialer après un but de Cavani.

>> A lire aussi : VIDEO. OM-PSG: Affrontements et projectiles sur Neymar... Comment éviter que les matchs virent au pugilat à Marseille?

Et qu’on se casse la cheville sur un but de Thauvin…

J’en ai conscience : c’est beau et pathétique à la fois ! Quand le club communique sur « l’OM à la folie », on se dit qu’ils en font un peu trop… Mais oui, on est fous, ils ont raison ! On est fous au point de se péter la cheville sur un but !

Sur Twitter, vous avez demandé à Thauvin de venir dédicacer votre plâtre… C’est une vanne, où vous espérez quand même un peu ?

C’est plus un clin d’œil qu’autre chose, pour lui dire qu’on est super fiers de lui. Si ça n’avait pas été Thauvin, je n’aurais sans doute pas fait ce tweet. Thauvin, tu sens qu’il est impliqué, qu’il aime avoir ce lien avec les supporters. Le voir revenir à l’OM, s’imposer progressivement, la saison dernière incroyable qu’il a réussie… C’est pour ça qu’on le kiffe : sur le but, il gueule « on est chez nous ». Et on savait qu’il cassait des reins aux défenseurs... Maintenant il casse aussi des chevilles.

* Le prénom a été changé, à sa demande.