NBA: Celtics-Bulls, Cavaliers-Pacers... Demandez le programme des play-offs!

BASKET-BALL Les Celtics terminent premiers de la Conférence est, une première depuis neuf ans...

Aymeric Le Gall

— 

Isaiah Thomas et les Celtics auront l'avantage du terrain en play-offs.
Isaiah Thomas et les Celtics auront l'avantage du terrain en play-offs. — Charles Krupa/ap/sipa

Indiana et Chicago ont décroché les deux dernières places pour les play-offs de la Conférence est grâce à leurs succès lors de la dernière journée de la saison régulière mercredi, aux dépens de Miami qui échoue malgré une impressionnante remontée en fin de saison.

>> A lire aussi. NBA: Russell Westbrook égale le mythique record de Robertson avec son 41e (!) triple-double de la saison

Grâce à leur succès (112 -94) sur Milwaukee, les Boston Celtics ont de leur côté décroché la première place de la Conférence est pour la première fois depuis neuf ans, reléguant Cleveland en deuxième position.

Le dernier billet pour les play-offs à l’est est allé à Chicago, vainqueur de Brooklyn (112-73) grâce aux 25 points de Jimmy Butler et aux 21 points du rookie Paul Zipser (record de carrière).

La victime de cette dernière journée est donc Miami. Les 28 points de Goran Dragic n’ont pas permis au Heat d’atteindre les play-offs malgré une victoire (110-102) sur Washington. Miami termine la saison avec l’un des meilleurs bilans de la ligue sur les trois derniers mois (30 victoires et 11 défaites) mais paye son début de saison catastrophique.

Voici donc rien que pour vous, en exclusivité internationale, le programme des play-offs.

  • Conférence Est :

(1) Boston Celtics - (8) Chicago Bulls
(2) Cleveland Cavaliers - (7) Indiana Pacers
(3) Toronto Raptors - (6) Milwaukee Bucks
(4) Washington Wizards - (5) Atlanta Hawks
 

  • Conférence Ouest :

(1) Golden State Warriors - (8) Portland Blazers
(2) San Antonio Spurs - (7) Memphis Grizzlies
(3) Houstson Rockets - (6) Oklahoma City Thunder
(4) LA Clippers - (5) Utah Jazz

Après une saison régulière plutôt sympa, les nuits des fans de NBA vont encore en prendre un sacré coup. Mais quand on aime…